Accueil » Dossier » Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Image 1 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Remember Me

  • Éditeur : Capcom
  • Année de sortie : 2013
  • Plateformes : Xbox 360, PS3, PC
  • Ville : Paris
  • Contexte : Le studio français Dontnod sort son premier jeu, Remember Me, en 2013 et lui choisit comme décor une version futuriste de Paris, sobrement nommée Neo-Paris. Le jeu se déroule en 2084, dans une capitale française quelque peu dévisagée par le temps, mais dont le joueur peut retrouver avec plaisir quelques bribes de la ville actuelle. Ainsi, Nilin, l’héroïne du jeu, commence son aventure dans la forteresse de la Bastille, et les sous-terrains sont l’occasion d’emprunter certains couloirs de métro désormais désaffectés. Si la ville de Neo Paris ne ressemble que peu à la ville que nous connaissons, ce sont de petits détails disséminés dans le jeu qui font la différence et ne trompent pas.
     
Image 2 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Street Fighter II

  • Éditeur : Capcom
  • Année de sortie : 1991
  • Plateformes : Arcade, Super NES, Mega Drive, à peu près toutes les consoles et ordinateurs depuis 25 ans
  • Villes : Ôsaka, Las Vegas
  • Contexte : Le Jeu Street Fighter II, sorti en 1991, portait le sous-titre « The World Warrior », signifiant la dimension mondiale que voulait se donner le jeu. Et justement, lorsqu’il visitait les différents décors dédiés aux combats, le joueur pouvait découvrir plusieurs lieux s’inspirant de villes réelles. Par exemple, le stage de Ryu, au Japon, montre une belle demeure dans le fond de son décor. Il s’agit d’une réplique du château d’Ôsaka, le plus célèbre présentant une telle architecture, mais dont la structure est commune à beaucoup de châteaux japonais. D’autres reconnaîtront le Golden Nugget, casino historique de Las Vegas, dans le niveau de Balrog et dont la reproduction est assez fidèle à l’original. 
Image 3 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Yakuza

  • Éditeur : Sega
  • Année de sortie : 2005
  • Plateforme : PlayStation 2
  • Ville : Tokyo, Ôsaka
  • Contexte : La série des Yakuza, éditée par Sega, est née en 2005 comme une adaptation japonaise des jeux d’aventure mêlant exploration et action, comme GTA, et se déroulant au Japon. Les différents jeux de la saga permettent donc au joueur d’explorer différents quartiers de grandes villes japonaises, comme Kabukichô à Tokyo (renommé Kamurochô) et le quartier Dôtonbori d’Osaka (renommé Sôtenbori dans le jeu). Le joueur contrôle Kazuma Kiryu, un membre de la mafia japonaise qui doit défendre son clan face à ses rivaux. La série compte sept épisodes se déroulant tous au Japon et dont le dernier en date, une préquelle, est pour l’instant exclusif au Japon et doit arriver chez nous d’ici 2017.
Image 4 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

L.A. Noire

  • Éditeur : Rockstar
  • Année de sortie : 2011
  • Plateformes : Xbox 360, PS3, PC
  • Ville : Los Angeles
  • Contexte : Comme son nom l’indique, L.A. Noire prend place dans la ville côtière de Californie Los Angeles. Le jeu se passe en 1947, et vous met dans la peau de Cole Phelps, un policier qui doit enquêter sur une série de meurtres dans la ville. À la manière d’un GTA, le joueur doit donc se déplacer aux 4 coins de la ville et y découvrir des quartiers et bâtiments historiques, comme le Hollywood Boulevard. En outre, le jeu propose même de découvrir ces lieux directement dans le jeu, et propose pour chacun d’eux des photos et un texte descriptif en racontant l’histoire. 
Image 5 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

GTA 4 et 5

  • Éditeur : Rockstar
  • Année de sortie : 2008 (GTA 4), 2013 (GTA 5)
  • Plateformes : Xbox 360, PS3, PC, PS4, Xbox One
  • Villes : New York (GTA 4), Los Angeles (GTA 5)
  • Contexte : Cela fait quelques épisodes que la saga des GTA tente de coller toujours plus près de l’apparence de grandes villes américaines. Ainsi, GTA Vice City se passait dans une réplique de Miami, le quatrième épisode se déroule dans une Liberty City reprenant Manhattan, et le cinquième opus prend place à Los Santos, pastiche de Los Angeles. Chacun de ces jeux propose ainsi des représentations plus ou moins fidèles de chaque ville, au point que Michael Bloomberg, maire de New York au moment de la sortie de GTA 4, s’était inquiété de voir un jeu qualifié d’aussi violent se dérouler dans sa ville.
Image 6 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Assassin’s Creed II

  • Éditeur : Ubisoft
  • Année de sortie : 2009
  • Plateformes : Xbox 360, PS3, PC, Mac
  • Villes : Florence, Venise
  • Contexte : Sans avoir la prétention de représenter une réalité historique, les jeux de la série des Assassin’s Creed prennent pour décor des lieux et époques souvent relatés dans les livres d’histoire. Ainsi, on peut y jouer un assassin pendant les croisades, la guerre de sécession américaine ou encore la révolution française. Mais c’est le deuxième épisode qui avait particulièrement marqué les joueurs lors de sa sortie en 2009, déjà car il est souvent considéré comme le meilleur de la saga, mais surtout parce qu’il prend place en Europe pendant la Renaissance, et nous permet donc de découvrir les villes italiennes de Florence et Venise. Le plaisir se voit d’ailleurs décuplé par une particularité bien spéciale du jeu : la possibilité de grimper sur n’importe quel bâtiment, ou presque, pour admirer la ville. Les deux derniers épisodes se sont également concentrés sur l’Europe, en proposant de visiter respectivement Paris (en plein révolution) et Londres (durant l’époque victorienne).
Image 7 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

STALKER

  • Éditeur : THQ
  • Année de sortie : 2007
  • Plateforme : PC
  • Ville : Pripiat
  • Contexte : Si la plupart des jeux se déroulant dans une ville réelle ont tendance à choisir un décor américain, il existe néanmoins quelques productions de qualité qui choisissent d’autres continents, comme l’Europe. C’est le cas du jeu STALKER, qui prend place dans la ville de Pripiat, bien connue pour être la zone d’habitation la plus proche de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine. Abandonnée depuis une trentaine d’année suite à la catastrophe survenue à la centrale, cette ville constituait donc le cadre idéal pour ce FPS dans lequel le joueur doit survivre dans la zone d’exclusion mise en place autour de la ville fantôme, et affronter des adversaire transformés par la radioactivité.
Image 8 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Fallout 3

  • Éditeur : Bethesda
  • Année de sortie : 2008
  • Plateformes : Xbox 360, PS3, PC
  • Ville : Washington D.C.
  • Contexte : La série des Fallout raconte l’histoire d’une amérique florissante qui voit tout s’arrêter du jour au lendemain à cause d’une catastrophe nucléaire détruisant tout, ou presque, dans le pays. Plusieurs décennies plus tard, le joueur se voit contraint de sortir de l’abri dans lequel il vit pour explorer les lieux dévastés. Ce genre de scénario est déjà assez original en soit, mais il donne lieu à un exercice particulièrement intéressant : la découverte des ruines d’une ville existante. Ainsi, Fallout 3, qui est le premier volet à être entièrement en 3D, nous propose de découvrir une version post-apocalyptique de Washington DC du plus bel effet.
Image 9 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

InFamous Second Son

  • Éditeur : Sony
  • Année de sortie : 2013
  • Plateforme : PS4
  • Ville : Seattle
  • Contexte : Comptant parmi les tous premiers jeux de la PlayStation 4, InFamous Second Son se déroule, comme les deux précédents opus, dans la ville de Seattle, aux États-Unis. Si la ville recréée dans le jeu prend quelques libertés par rapport à l’architecture de la cité, elle présente en revanche une reproduction assez impressionnante de la Space Needle, qui est à Seattle ce que la Tour Eiffel est à Paris. Et non content de nous présenter ce symbole majestueux de la ville portuaire, le jeu nous propose une scène dans laquelle il est question de l’escalader, ce qui ne gâche rien.
Image 10 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Watch Dogs

  • Éditeur : Ubisoft
  • Année de sortie : 2014
  • Plateformes : Xbox 360, PS3, Xbox One, PS4, Wii U, PC
  • Ville : Chicago
  • Contexte : Autre ville américaine qui s’est vue déclinée dans un jeu vidéo : Chicago, qui sert de décor aux aventures dépeintes dans le jeu Watch Dogs. Là encore, le titre s’offre quelques écarts par rapport à la véritable agglomération du nord des États-Unis, mais propose globalement une reproduction assez fidèle par endroits, jusqu’à reproduire à l’identique certains immeubles du centre-ville, mais aussi le métro et plusieurs monuments au quatre coins de la métropole.
Image 11 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Sleeping Dogs

  • Éditeur : Square Enix
  • Année de sortie : 2012
  • Plateformes : Xbox 360, PS3, PC, Xbox One, PS4, Mac
  • Ville : Hong Kong
  • Contexte : Pour une fois, un jeu ne se déroule pas dans une ville américaine mais en Asie, plus précisément à Hong Kong : il s’agit de Sleeping Dogs. Ce jeu issu de la série des True Crime propose donc de jouer le rôle d’un policier infiltré dans la mafia locale, ce qui donnera lieux à de nombreux affrontements et courses poursuites dans les rues de Hong Kong. Comme c’est souvent le cas avec les jeux de ce type, la ville de Hong Kong n’est que partiellement reproduite dans le jeu, mais est quand même l’occasion d’admirer certains paysages issus directement de la véritable agglomération, y compris de superbes scènes de nuit à l’éclairage des néons des différentes enseignes aux abords des rues.
Image 12 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

The Division

  • Éditeur : Ubisoft
  • Année de sortie : 2016
  • Plateformes : Xbox One, PS4, PC
  • Ville : New York
  • Contexte : Dernière super production issue d’Ubisoft, The Divison est un jeu de la série des Tom Clancy dont l’action se déroule à New York. Mais au lieu de nous montrer la ville peuplée qu’on peut voir dans d’autres jeux, le titre nous montre plutôt une ville fantôme, livrée à des groupes de rebelles et de pillards, que votre équipe d’intervention va devoir neutraliser pendant qu’un virus se propage. L’action se déroulant dans la vaste ville de New York, les missions se retrouvent donc réparties dans différents quartiers plus ou moins emblématiques et facilement reconnaissables de la ville. De quoi visiter la grosse pomme en évitant l’heure de pointe.
Image 13 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Forza Horizon 2

  • Éditeur : Microsoft
  • Année de sortie : 2014
  • Plateformes : Xbox 360, Xbox One
  • Villes : Nice, Sisteron, Saint Martin, Castelletto, San Giovanni
  • Contexte : Sorti en 2014 sur Xbox One et Xbox 360, Forza Horizon 2 vous propose de participer à des courses dans plusieurs villes et lieux de l’Europe méditerranéenne. Les joueurs vont donc parcourir les routes reliant les villes italiennes de Castelletto, San Giovanni, mais aussi de passer la frontière pour aller jusqu’en France, et notamment à Nice. Et les niçois pourront aisément reconnaître certains des lieux emblématiques de leur ville, comme la place Masséna, point de départ de nombreuses courses proposées par le jeu.
Image 14 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Les Chevaliers de Baphomet

  • Éditeur : Virgin Interactive (PC), Sony (PlayStation)
  • Année de sortie : 1996
  • Plateformes : PC, PlayStation
  • Villes : Paris
  • Contexte : Sorti en 1996, Les Chevaliers de Baphomet est un jeu d’aventure en Point’n Click dont une large partie de l’intrigue se déroule à Paris. Cette fois, il n’est pas vraiment question de proposer une représentation réaliste de Paris, mais il est intéressant de découvrir la version romancée de la capitale française du point de vue du créateur américain du jeu, Charles Cecil. Ainsi, si les quartiers présents dans le jeu ne ressemblent pas exactement à ceux de Paris, on retrouve en revanche certains détails qui ne trompent pas : les plaques de rue, les terrasses de cafés et les immeubles haussmanniens sont autant de signes distinctifs de la ville.
Image 15 : Paris, Chicago, Hong Kong : les villes dans les jeux vidéo

Zak McCracken and the Alien Mindbenders

  • Éditeur : LucasArts
  • Année de sortie : 1988
  • Plateformes : Atari ST, Amiga, Commodore 64, PC, FM Towns
  • Villes : San Francisco, Gizeh, Nazca, Stonehenge, Katmandou, Atlantide, Mars
  • Contexte : Point’n Click issu de la grande époque des jeux LucasArts, Zak McCracken and the Alien Mindbenders est un jeu nous présentant l’histoire du journaliste Zak, qui va devoir parcourir le monde à la recherche d’un scoop, mais qui sera confronté à une menace extra-terrestre au cours de son voyage. Ainsi, si l’histoire commence à San Francisco (où nous découvrons un magnifique pont du Golden Gate), nous serons amenés à découvrir de nombreux lieux emblématiques du monde entier, comme les pyramides d’Égypte, les géoglyphes de Nazca au Pérou, les stèles de Stonehenge en Angleterre, et même des lieux plus improbables comme l’Atlantide et même la planète Mars !