Accueil » Actualité » SpaceX : Elon Musk dévoile en vidéo sa nouvelle barge 100% autonome

SpaceX : Elon Musk dévoile en vidéo sa nouvelle barge 100% autonome

Elon Musk a enfin levé le voile sur une nouvelle barge complètement autonome de SpaceX. Le PDG a partagé une vidéo de l’engin, nommé « A Shortfall of Gravitas » (un manque de sérieux).

Jusqu’à présent, SpaceX utilisait deux autres barges « Of Course I Still Love You » (bien sûr que je t’aime toujours) et « Just Read the Instructions » (lisez juste les instructions) pour récupérer ses fusées en pleine mer, mais celles-ci étaient escortées par de petits bateaux.

Shortfall of Gravitas SpaceX - Elon Musk
Shortfall of Gravitas SpaceX – Crédit : Elon Musk

Toutes les barges de récupération de SpaceX sont autonomes, mais les autres Droneship avaient besoin d’un remorqueur pour être amenés sur la zone d’atterrissage. Désormais, la barge serait en mesure d’y aller d’elle-même. Le lancement de A Shortfall Of Gravitas était prévu pour 2019, mais a pris un sérieux retard. En 2020, Elon Musk avait annoncé que SpaceX allait débuter sa construction, puis, en janvier 2021, la barge de récupération entièrement autonome avait été repérée pour la première fois sur le site de Bollinger Fourchon.

Comme le montre la vidéo d’Elon Musk, la nouvelle barge A Shortfall of Gravitas servira de site d’atterrissage pour les fusées Falcon 9 et Falcon Heavy. En atterrissant en mer plutôt que sur Terre, les fusées de SpaceX sont capables d’économiser beaucoup de carburant, et donc de transporter des charges plus lourdes.

Où se positionnera A Shortfall of Gravitas ?

Alors OCISLY opère actuellement sur la côte ouest, ASOG devrait rejoindre JRTI pour les missions Falcon 9 et Falcon Heavy lancées depuis le Centre spatial John F. Kennedy et la Space Force Station de Cap Canaveral, en Floride. Les barges peuvent parfois se trouver à plusieurs centaines de kilomètres des côtes. Grâce à ASOG, SpaceX devrait pouvoir intensifier le rythme de lancement.

D’après les premières images de la barge autonome, celle-ci semble un peu plus étroite que les modèles précédents, ce qui voudrait dire que la marge d’erreur a été réduite. SpaceX avait mis du temps à maîtriser les atterrissages en mer, il n’était pas rare d’assister à des crashs dans l’océan en 2016. Aujourd’hui, il devenu extrêmement rare de voir une de ses fusées manquer la barge.

On sait également que SpaceX veut connecter ses barges de récupération au réseau Starlink. Nous ne savons pas si A Shortfall of Gravitas a été équipée d’une antenne Starlink, mais il ne serait pas étonnant de voir l’entreprise tester la connexion Internet par satellite en pleine mer d’ici les prochaines semaines.

Source : Elon Musk