Accueil » Actualité » SpaceX : Elon Musk dévoile sa fusée qui va sur Mars et en revient

SpaceX : Elon Musk dévoile sa fusée qui va sur Mars et en revient

Sur la base de Boca Chica au Texas, Elon Musk vient de présenter sa fusée de nouvelle génération qui devrait pouvoir mettre un vaisseau en orbite dans les six mois à venir. Si SpaceX y parvient, la navette en orbite pourra servir de tremplin vers la lune ou vers mars.

Image 1 : SpaceX : Elon Musk dévoile sa fusée qui va sur Mars et en revient

Le PDG de SpaceX a présenté aujourd’hui sa fusée nouvelle génération qui selon la société doit être « un système de transport entièrement et rapidement réutilisable conçu pour transporter équipage et fret sur orbite terrestre, lune, mars et partout ailleurs dans le système solaire ».

Lors de sa présentation sur la base de Boca Chica au Texas, Elon Musk a déclaré que le prototype de vaisseau spatial sera testé avec plusieurs lancements à une altitude de près de 20 kilomètres durant les prochains mois. L’objectif de ces missions préparatoires est de parvenir à mettre la navette en orbite d’ici six mois. Elon musk semble très confiant, à quelques mois près cependant : « Si le taux d’amélioration de la conception et de la fabrication continue d’être exponentiel, je pense que c’est précis à quelques mois près ».

Le vaisseau a une longueur de 50 mètres pour un diamètre de 9 mètres, et devrait pouvoir emporter une charge utile de 150 tonnes. Il est propulsé dans l’espace grâce à une fusée « Super Heavy » modulable. Son nombre de moteurs peut varier de 24 à 37 moteurs raptor en fonction de sa mission.

Un tremplin vers mars

La mise en place d’un vaisseau en orbite autour de la terre ouvre de nouvelles perspectives. SpaceX l’a illustré avec un clip dans lequel la navette en orbite en ravitaille une autre en carburant avant de partir pour un voyage plus lointain. 

Si les missions se déroulent comme prévu, Elon Musk aura fait un pas de plus vers son désir de rendre l’espèce humaine « multiplanétaire ». Un objectif qu’il ne perd pas de vue depuis le lancement de la première fusée privée à propergol liquide à atteindre son orbite le 28 septembre 2008. Vendredi, il déclarait à nouveau sur Twitter : « Le vaisseau nous permettra d’habiter d’autres mondes ».