Accueil » Actualité » SpaceX prévoit de lancer un nombre record de satellites en une seule mission

SpaceX prévoit de lancer un nombre record de satellites en une seule mission

143, c’est le nombre de satellites que SpaceX va lancer ce samedi dépassant largement le précédent record. Le déploiement s’effectuera en plusieurs phases.

Ce samedi 23 janvier 2021 à 15 h 40 heure française, SpaceX va lancer la première mission de son programme de colancement annoncé fin 2019. Pour cela, la société a cherché à regrouper des paquets d’une douzaine de satellites pour effectuer des lancements réguliers avec son lanceur Falcon 9.

Falcon Heavy lors de son vol d'essai
Source : SpaceX

Avec ce lancement de 143 satellites au total, SpaceX va dépasser le précédent record du plus grand nombre de satellites lancés en une seule mission, actuellement détenu par un lanceur indien en 2017. C’est en février de cette année-là que le PSLV (Polar Satellite Launch Vehicle) avait déposé avec succès 104 satellites sur différentes orbites héliosynchrones. Pour rappel, une orbite héliosynchrone permet à un objet de passer au-dessus d’un point du globe tous les jours à la même heure solaire locale.

Des lancements à prix attractifs

Le programme semble susciter un vif intérêt. En effet, il propose un prix extrêmement attractif de 15 000 dollars par kilo envoyé en orbite héliosynchrone. Pour sa première mission Transporter-1, SpaceX a réuni 133 engins spatiaux commerciaux et gouvernementaux ainsi que 10 de ses propres satellites Starlink. La société d’Elon Musk a fini par obtenir la permission de les placer en orbite polaire.

SpaceX n’a pas dévoilé beaucoup d’informations sur la popularité de son programme de « covoiturage » pour l’espace. La société n’a pas non plus annoncé le nombre de charges utiles réservées pour les prochains lancements. Cependant, plusieurs clients se sont montrés surpris par la rapidité et le faible coût des services offerts. L’année dernière, l’opérateur de satellite Planet avait mentionné la rapidité avec laquelle un accord avait été conclu. Pour mémoire, cet accord visait à profiter d’un lancement de satellite Starlink pendant l’été 2020.

En juin, Mike Safyan, vice-président de Planet, avait déclaré « C’est le résultat d’une politique de réduction drastique des coûts de lancement de SpaceX […] C’est significatif. Ils ont tellement baissé les prix que nous ne pouvions pas en croire nos yeux. »

Un lancement suivi et à suivre

Cette mission va être suivie de près par les sociétés qui produisent des lanceurs pour de petits satellites. Par exemple Rocket Lab, qui possède des lanceurs fonctionnels, Virgin Orbit ou d’autres sociétés qui développent encore les leurs. Alors que les petites fusées peuvent offrir un service dédié aux petits satellites en les lançant par un ou deux à la fois, il va être difficile de concurrencer SpaceX sur le prix. Les concurrents vont avoir à l’œil la façon dont les satellites seront dispersés, en 12 vagues de déploiement selon le calendrier prévu pour la mission.

Une diffusion de la mission devrait commencer environ 15 minutes avant l’heure de lancement et vous pourrez la suivre ci-dessous :

La météo représente néanmoins une menace modérée pour le lancement qui aura lieu depuis Cape Canaveral en Floride. Selon les prévisions, il y a 40 % de chance pour que le temps se dégrade à cause de nuages épais et de cumulus. En ce qui concerne la zone de récupération des boosters, il n’y a pas d’inquiétude de ce côté.

SpaceX : Elon Musk veut attraper sa fusée Starship avec le bras de la tour de lancement