Accueil » Actualité » SpaceX Starlink : Un possesseur de Tesla Model 3 embarque le service sur sa voiture

SpaceX Starlink : Un possesseur de Tesla Model 3 embarque le service sur sa voiture

Un utilisateur de Starlink est allé tester Starlink, le service de SpaceX, en forêt, et a embarqué l’antenne sur sa Tesla Model 3.

L’objectif de Starlink, le nouveau service internet de SpaceX, est de proposer une connexion satellite à internet, quel que soit l’endroit sur la planète. Pour ce faire, la firme spatiale prévoit d’envoyer 12 000 satellites en orbite, pour couvrir la Terre avec un débit de plus de 1GB/s. Si les premiers tests de la constellation de satellite ne sont pas encore à ce niveau, le service permet bel et bien de se connecter à internet dans les zones peu ou pas couvertes. Le tout avec des débits supérieurs à ceux proposés par les fournisseurs d’accès classiques dans ces mêmes zones. Le service est actuellement en bêta publique aux Etats-Unis.

Starlink testé sur une Tesla Model 3, dans une forêt de l'Idaho. Crédits : Reddit
Starlink testé sur une Tesla Model 3, dans une forêt de l’Idaho. Crédits : Reddit

Un utilisateur de Reddit, membre du programme de test, a décidé d’essayer le dispositif en forêt. L’idée était de voir si le débit serait acceptable dans la nature, qui plus est en étant entouré d’arbres qui pourraient bloquer le signal. Il précise qu’il n’y a aucun signal réseau disponible dans cette zone. Cela lui a également permis de tester la consommation électrique de l’antenne, qui est selon lui de 116w. Une consommation très raisonnable, qui lui permet d’alimenter le dispositif grâce à la batterie de sa Tesla Model 3.

Starlink propose des débits inespérés pour les zones à faible couverture réseau

Les résultats obtenus sont, d’après lui, excellents. Il précise d’ailleurs qu’il a posté son message Reddit pendant ces tests. Il a partagé un test de débit qui affiche 120 Mbps, un débit qui semble normal dans les zones urbaines à forte couverture, mais qui tient du miracle pour les zones reculées, où internet coûte très cher et propose des débits souvent très faibles. On note également un ping très correct de 37ms, qui permettrait notamment de jouer aux jeux vidéo en ligne, exigeants sur ce point. Un test concluant donc, qui présage de bonnes choses pour Starlink. Rappelons tout de même que sur 12 000 satellites en prévision, moins d’un millier est actuellement en orbite. Le service et sa couverture devraient donc s’améliorer au fil du temps.

L’utilisateur de Reddit a ensuite testé le service directement à partir de sa Tesla Model 3, fixant l’antenne sur le toit de la voiture. Si les Tesla ne disposent pas encore de prises de courant embarquées, il est possible d’alimenter le service Starlink directement sur la voiture. Grâce à sa faible consommation électrique, l’antenne pourrait théoriquement fonctionner sur la batterie de la Tesla pendant environ un mois, si ce n’est plus. En ce qui concerne les déplacements, ils ne posent aucun problème. Elon Musk lui-même a assuré que Starlink peut fonctionner dans les véhicules à grande vitesse. L’antenne est pour le moment bien trop encombrante pour imaginer une utilisation régulière sur une voiture, mais si SpaceX arrive à réduire sa taille de façon suffisante, il est envisageable que cette solution puisse être implémentée sur les véhicules dans un futur proche. Nul doute qu’Elon Musk étudie déjà la question.

Source : Teslarati