Accueil » Actualité » Tesla : arrêté par la police, il se trouvait sur le siège arrière sans personne au volant avec l’Autopilot activé

Tesla : arrêté par la police, il se trouvait sur le siège arrière sans personne au volant avec l’Autopilot activé

La California Highway Patrol a arrêté un homme de 25 ans qui a été vu sur le siège arrière d’une Tesla dans la baie de San Francisco, sans personne sur le siège du conducteur. La voiture roulait vraisemblablement seule sur une autoroute très fréquentée à l’aide de l’Autopilot.

Param Sharma, l’auteur du délit, a été arrêté lundi soir par la California Highway Patrol pour deux chefs d’accusation de conduite dangereuse et de désobéissance à un agent de la paix.

Image 1 : Tesla : arrêté par la police, il se trouvait sur le siège arrière sans personne au volant avec l'Autopilot activé
Un homme installé dans une Tesla sans personne au volant – Crédit : Ingineerix / YouTube

Comme on peut le voir sur les photos, le jeune homme de 25 ans était assis sur la banquette arrière de sa Model 3 alors que le véhicule fonctionnait sans conducteur grâce au système d’aide à la conduite Autopilot. Un agent du poste de péage du Bay Bridge à Oakland a vu la voiture passer sans personne sur le siège du conducteur et a arrêté le véhicule.

Tesla a déclaré que son système Autopilot n’est pas totalement autonome et que la société a en fait des systèmes en place pour prévenir les abus. Pour l’instant, le conducteur doit être vigilant à tout moment. Il doit garder ses mains sur le volant et être prêt à reprendre le contrôle du véhicule, conformément à la clause de non-responsabilité de l’entreprise. Cependant, nos confrères de Consumer Reports ont mené l’enquête. Ils ont découvert qu’il était facile de tromper un véhicule Tesla pour qu’il roule avec l’Autopilot sans personne sur le siège du conducteur.

Ce n’est pas la première fois que l’homme prend place sur la banquette arrière

Sharma avait déjà été cité à comparaître le 27 avril pour un comportement similaire. Les autorités ont déclaré qu’une vidéo montrant une personne lui ressemblant à l’arrière d’une Model 3 sans conducteur visible avait été publiée sur les réseaux sociaux.

Sharma s’est défendu en déclarant que son comportement n’avait pas pour but de poser des problèmes aux autres usagers de la route. En effet, il voulait montrer que les véhicules proposant la conduite autonome ne sont pas seulement l’avenir, mais aussi le présent.

En effet, nous avons vu grâce à un test de Car And Driver que l’Autopilot et son pack Full-Self Driving disponible aux États-Unis étaient très impressionnants. Il est déjà possible pour certains utilisateurs de réaliser des trajets sans avoir à toucher le volant de leur véhicule. Cependant, cette pratique est encore interdite par la loi.

Source : CHPGoldenGate