Accueil » Actualité » Tesla : l’Autopilot évite un sanglier de justesse et de nuit

Tesla : l’Autopilot évite un sanglier de justesse et de nuit

Ce chanceux sanglier doit sa vie à l’Autopilot de la Tesla qui l’a croisé alors qu’il avait décidé de traverser la route. La vidéo prise par les caméras situées tout autour du véhicule montre à quel point la visibilité était faible.

panneau signalisation sanglier
Crédits : logikslut0 (via Pixabay)

La vidéo montrant une Tesla éviter un sanglier traversant la route illustre à quel point les systèmes actifs de protection présents dans les véhicules récents peuvent être efficaces. À la vue des images, il ne fait aucun doute que sans Autopilot, le conducteur n’aurait pas pu éviter le phacochère.

Un potentiel encore caché d’après Elon Musk

Pranay Pathole a diffusé sur Twitter une vidéo de ce qui aurait pu devenir un tragique accident. On peut y voir sa Tesla éviter de justesse un sanglier sur une route de campagne la nuit. Bien que celle-ci soit éclairée, la visibilité reste relativement faible. On constate d’ailleurs en regardant la vidéo frontale qu’il est très difficile de distinguer l’animal avant que la voiture décide de faire un écart, prévenant ainsi l’accident. Ce n’est pas sans rappeler comment la Tesla est capable de voir un cycliste alors qu’il est encore invisible au conducteur.

Les collisions avec des animaux sauvages peuvent avoir de lourdes conséquences. En France, en 2008, 35 000 accidents de ce type ont été recensés, dont 12 600 avec des sangliers. Cela avait causé 16 millions d’euros de dégât. À grande vitesse, le choc provoqué avec un gros animal peut être fatal. On compte ainsi une trentaine de morts chaque année. Ce conducteur peut donc se considérer chanceux d’avoir opté pour une Tesla et son Autopilot.

Elon Musk a répondu au tweet en déclarant : « la première directive de l’Autopilot est : ne pas se crasher. Ce qui semble rapide à des humains est lent pour un ordinateur. La vision faible luminosité et le sonar à 360°, plus le radar avant activé lui permettent d’être surhumain. Les mises à jour logicielles à venir vont montrer progressivement son potentiel ». Il est déjà vrai que, au regard des statistiques, l’Autopilot améliore son efficacité d’environ 50 % par an. Toutefois, le logiciel n’est pas toujours aussi efficace. Il y a quelques jours, une autre Tesla était venue percuter un camion couché sur une autoroute taïwanaise.

Source : Electrek