Accueil » Actualité » Tesla : Permis de conduire suspendu pour avoir changé la vitesse de ses essuie-glaces

Tesla : Permis de conduire suspendu pour avoir changé la vitesse de ses essuie-glaces

Histoire peu banale pour ce conducteur allemand qui reçoit une amende de 200 euros et voit son permis de conduire suspendu pendant un mois. Son seul tort : avoir voulu changer la vitesse des essuie-glaces de sa Tesla Model 3.

Image 1 : Tesla : Permis de conduire suspendu pour avoir changé la vitesse de ses essuie-glaces
Crédits : PxHere (CC0)

La Model 3 de Tesla n’est pas exempt de défauts et se détériore avec le temps, comme le rapporte Tesla Canuck.

Et ce modèle pourrait faire débat outre-Rhin et probablement dans toute l’Europe, suite à la mésaventure d’un de ses conducteurs. L’histoire de celui-ci illustre la déconnexion entre les textes de loi et une technologie en constant progrès, surtout dans l’automobile, où les voitures deviennent de plus en plus électroniques et de moins en moins mécaniques.

L’omniprésence de l’électronique devient problématique

Tout a commencé par un regrettable accident. Alors qu’il conduisait sa Tesla sous la pluie, le chauffeur a souhaité régler la vitesse de ses essuie-glaces en utilisant l’écran tactile de sa Model 3. Quittant la route des yeux, sa voiture est alors légèrement sortie de la route et est venue frapper quelques arbres. Pour cela, il a été condamné à 200 euros d’amende et un mois de suspension de permis de conduire. Malheureusement pour lui, le projet d’essuie-glace par champ de force promis par McLaren en 2013 n’a jamais vu le jour.

En effet, les juges de la Haute Cour de Karlsruhe ont déterminé que l’écran tactile constituait un appareil électronique et qu’à ce titre son utilisation était interdite en circulation. Les avocats du conducteur avaient argumenté que l’écran hébergeait le compteur de vitesse et qu’à ce titre il devait être considéré comme un organe de sécurité. Les juges ont alors rétorqué qu’un clin d’œil suffit à lire la vitesse, mais pas à changer la vitesse des essuie-glaces. Le verdict est définitif et ne peut pas être sujet à un appel.

Avec la part de plus en plus importante qu’occupe l’électronique dans les véhicules, les lois interdisant son utilisation sont de plus en plus difficiles à respecter. L’électronique représente désormais jusqu’à 40% du prix de vente d’un véhicule. L’automatisation et les commandes vocales sont les 2 voies principalement explorées par les constructeurs, dont Tesla, pour permettre l’utilisation de l’ordinateur de bord sans quitter la route des yeux. Ces 2 solutions sont disponibles sur la Model 3 et son conducteur doit maintenant regretter de ne pas les avoir utilisées. Une autre solution est l’écran tactile sans contact sur lequel travaille Jaguar Land Rover.

Source : InsideEVs