Nubia Alpha : une montre connectée comme on n’en avait jamais vu

La Nubia Alpha est une montre intelligente couteuse. Elle possède un écran OLED de 4 pouces et se démarque par sa forme allongée. Le bracelet est constitué de maillons en acier inoxydable.

La fiche technique de la Nubia Alpha

L’écran « always-on » atteint une résolution de 960 x 192 pixels. En plus de son étanchéité, il est également résistant. Nous avons essayé de le courber, mais son boitier massif en acier inoxydable résiste à toutes les pressions. Deux couronnes se trouvent sur le côté droit du dispositif.

La montre est propulsée par un Snapdragon Wear 2100 couplé à 1 Go de RAM et 8 Go de mémoire interne. Sa batterie de 500 mAh garantirait une autonomie de deux jours. On peut citer parmi les accessoires un GPS intégré, un capteur de fréquence cardiaque et un capteur de 5 Mpx. Une carte eSIM lui permet de se connecter à un réseau cellulaire. Enfin, un capteur analyse les gestes de navigation au sein du menu.

Nubia Alpha, une navigation à améliorer

Durant les tests, la montre a toujours reconnu les balayages effectués de gauche à droite. En revanche, elle a rarement connu les gestes réalisés de bas en haut. Même si elle est plus attractive, une interface gestuelle reste inutile si elle ne fonctionne pas correctement.

Comme toutes les montres dotées d’une carte SIM, la Nubia Alpha assure plusieurs fonctionnalités : appels, messages textes, cartographie et beaucoup d’autres. Enfin, contrairement aux films d’espionnage, photographier avec une montre est très difficile. Le résultat de nos essais est vraiment bizarre.

Prix et disponibilité

Le modèle Bluetooth arrivera sur le marché chinois en avril prochain et coûtera 449 euros. Il débarquera en Europe peu de temps après. Son arrivée aux États-Unis est quant à elle prévue pour le quatrième trimestre.

La version cellulaire suivra le même calendrier. Le modèle 4G en acier inoxydable noir coûtera 549 € tandis que celui plaqué or 18 carats sera proposé à 649 €.

Conclusion

La Nubia Alpha est un dispositif futuriste. Une montre qui s’enroule autour de poignet constitue un must. Toutefois, le porteur ne peut voir plus de contenus qu’en contorsionnant son poignet. Bref, nous n’avons pas besoin d’une plus grosse montre, mais plutôt d’un meilleur logiciel.

>>> Lire aussi : Montres et bracelets connectés, comment choisir ? Lequel acheter ?