Accueil » Test » Test Tineco Floor One S5 : l’aspirateur laveur qui a mis ma serpillière au chômage

Test Tineco Floor One S5 : l’aspirateur laveur qui a mis ma serpillière au chômage

Le Tineco Floor One S5 est un aspirateur laveur. À main, il est connecté et fonctionne sur batterie. Est-il la réponse ultime à notre bonne vieille serpillière ? La réponse dans notre test.

Image 2 : Test Tineco Floor One S5 : l'aspirateur laveur qui a mis ma serpillière au chômage
8/10

Tineco Floor One S5

On aime
  • Il aspire tout, vraiment tout
  • Il fait les bords
  • La fonction de nettoyage auto
  • La détection du niveau de crasse du sol
  • Il peut se mettre en position parking
On n’aime pas
  • Mauvaise gestion du réservoir d'eau sale
  • Vidange peu pratique
  • Attention aux odeurs
  • Une autonomie un peu juste
  • Angle d'utilisation limité
  • Un tarif conséquent tout de même
Verdict :

Le Floor One S5 nous a séduit. Il est réellement performant. On ne s’attendait pas à ce qu’il avale sans rechigner tout ce que les enfants ont pu semer dans la maison ces trois derniers mois. Et pourtant, il est redoutable. Même la saleté coincée sur les bords des murs ne lui résiste pas. Tout n’est pas rose, cependant. Son autonomie oblige à travailler rapidement et sa vidange (répétée) nécessite de se salir les mains, ce qui n’est pas terrible. Enfin, si des détritus sont aspirés, ils vont limiter rapidement la capacité du réservoir. Néanmoins, opérationnel en un rien de temps, il sort tout le temps. La maison n’en est que plus propre. La serpillière est au chômage.

Tineco est une jeune marque chinoise. Encore peu connue en France, elle arrive fort avec toute une gamme d’aspirateurs à main. Classique, à eau ou pour tapis, il y en a pour tous les usages. Nous avons jeté notre dévolu sur le Floor One S5 qui allie l’aspiration à un nettoyage à l’eau. Une sorte de super serpillière. Sa brosse robotisée vient imbiber le sol et le décrasser, aspirant en même temps l’excédent d’humidité et les saletés. Le tout se fait sans fil et sans traîneau, pratique.

Lancé à 500 €, on est en présence d’un modèle haut de gamme. Pourtant, il existe au-dessus de lui le S5 Pro. En dessous, la gamme se décline en un S5 Combo qui ajoute un bloc d’aspiration détachable. Plus abordable, on a aussi les Floor One S3 et iFloor 3 à moindre prix pour un fonctionnement similaire. Les différences vont s’opérer sur des fioritures (affichage 3D, nettoyage sec pour le S5 Pro) ou des réservoirs de plus grande capacité.

Test Tineco Floor One S5
Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide

Chose rare, nous n’avons pas testé le Floor One S5 sur une semaine, mais plutôt sur trois mois. Plus qu’un test, c’est un vrai retour d’expérience que vous lisez ici. Un aspirateur laveur en immersion dans une famille de 5 enfants allant de 1 à 8 ans. Autant dire que ces petits testeurs se sont fait une joie de le mettre à contribution.

Un aspirateur connecté > Tineco connecte son Floor One S5. Lié au réseau Wi-Fi de la maison, on peut piloter à distance le nettoyage de sa brosse. C’est assez gadget. On peut suivre aussi via l’application sa fréquence d’utilisation ainsi que le temps passé à nettoyer avec lui. Ce n’est pas pour ces éléments que nous vous recommanderons son achat.

Test Tineco Floor One S5
L’application Tineco Life – ©Tom’s Guide

Tineco Floor One S5 : les principaux points positifs

Le Floor One S5 rend de fiers services. Au sein de notre foyer test, il a rapidement su se rendre indispensable. Si nous louons tous ses atouts dans notre récapitulatif, nous mettons ici en exergue les principaux points positifs qui justifient selon nous son achat.

Le Floor One S5 aspire tout et partout

Oeuf, céréales, ketchup, lait, biscotte, pâtes, tout est bon pour le Floor One S5. En trois mois d’utilisation, nous avons eu l’occasion de tester toutes les situations dans la cuisine. Aucun élément ne résiste à cet aspirateur laveur. Ou plutôt ne faut-il pas être trop gourmand en essayant d’aspirer une biscotte entière, mais cela semble logique.

Test Tineco Floor One S5
Cracotte, céréales, lait, le Tineco Floor One S5 n’en fait qu’une bouchée – ©Tom’s Guide

Le plus étonnant est l’exercice de l’oeuf cru. C’est l’expérience redoutée par toute serpillière. Filant, il ne se laisse attraper qu’avec un essuie-tout en finissant à l’éponge. Bref, c’est fastidieux. Le S5 n’en fait qu’une bouchée et ne laisse rien sur son passage. Nul besoin de passer et repasser, il avale tout d’un coup.

Le Floor One S5 dispose d’un mode automatique, comme tous les appareils de Tineco. Il détecte la saleté au sol et adapte la vitesse de rotation de son rouleau en fonction. On peut aussi le débrayer manuellement en vitesse maximale via un bouton sur sa poignée.

Un aspirateur qui fait les bords !

Le S5 aspire ce qui se présente devant lui, mais aussi sur les côtés. Enfin, sur le bord droit de sa brosse plutôt. Nul besoin de passer précisément, les détritus sont aspirés de l’extérieur par le système. Cela permet de nettoyer impeccablement les bords d’une pièce. Une précision tout de même, ce n’est valable que pour le côté droit de l’appareil. Les gauchers ne sont pas favorisés ici. Néanmoins, on apprécie vraiment de laisser une cuisine totalement propre dans ses recoins où la saleté est la plus à même de s’accumuler.

Test Tineco Floor One S5
Avant – Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide
Test Tineco Floor One S5
Après – Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide

Avec le S5, la maison est propre plus souvent

Depuis que le S5 est à la maison, nous n’avons pas une fois utilisé la serpillière. Elle prend désormais la poussière dans l’arrière-cuisine. Le Tineco S5 la remplace avantageusement. Mieux, on se rend compte qu’il est plus utilisé que ne l’était la serpillière auparavant. Le sortir est beaucoup plus simple et rapide. La maison n’en est que plus propre. C’est un avantage que l’on pourrait bien entendu porter au crédit de tous les aspirateurs laveur.

Le S5 passe partout. Nous l’utilisons sur carrelage et parquet sans souci. Restent à faire autrement les pièces en moquette et les tapis. Si vous avez un parquet ancien et précieux ou des tomettes du même acabit, le revendeur de Tineco en France recommande cependant la prudence. La brosse est plus agressive qu’une chiffonnette.

On aime sa fonction de nettoyage automatique

Puisqu’il y a de l’eau dans le S5, sa brosse est imbibée à chaque passage. À force, elle pourrait s’encrasser. Et plutôt que de demander à l’utilisateur de la retirer pour la passer sous l’eau, Tineco propose un mode de nettoyage automatique. Celui-ci est à enclencher une fois l’aspirateur de retour sur sa base. Durant une ou deux minutes, il tourne au régime maximal en envoyant de l’eau sur le rouleau afin de le nettoyer (grossièrement). Pour un nettoyage complet, il est préconisé de passer ce rouleau à la machine à 40°, tout simplement.

Test Tineco Floor One S5
Bouton de nettoyage automatique du Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide

Mode automatique et détection de saleté

Le Floor One S5 dispose d’un écran de contrôle, l’iLoop. Y sont indiquées des données très pratiques : autonomie et puissance de nettoyage. Ces infos sont encadrées par un cercle lumineux variant du bleu au rouge. Si c’est bleu, c’est propre, si c’est rouge il vaut mieux insister sur la zone où se trouve la tête de l’aspirateur. Un système de détection de la saleté qui permet aussi à l’appareil de doser son fonctionnement et optimiser la durée de sa batterie.

Test Tineco Floor One S5
Cercle bleu, c’est propre – Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide
Test Tineco Floor One S5
Cercle rouge, il faut insister – Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide

Tineco Floor One S5 : les principaux points négatifs

Alors certes, nous apprécions les qualités du S5, mais nous détestons tout autant ses défauts. Et malheureusement, on en a relevé plusieurs.

Le réservoir d’eau sale ne respecte pas sa capacité

Le Floor One S5 dispose de deux réservoirs : l’un pour l’eau propre et l’autre pour l’eau sale. Leur capacité est respectivement de 800 et 700 ml. C’est plus que le Floor One S3 et ça laisse de quoi voir venir en théorie.

Dans la pratique, on est tout le temps en train de vider le réservoir d’eau sale. En utilisation ordinaire, à aucun moment nous n’avons pu atteindre ses 700 ml de capacité. À 350 ml environ, il s’arrête tout net, refusant de redémarrer tant qu’on n’a pas purgé ledit réservoir. La cause est toute simple et vient de la structure de ce réservoir.

Test Tineco Floor One S5
Réservoir plein avec morceaux – Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide
Test Tineco Floor One S5
Réservoir plein sans morceaux – Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide

Celui-ci sépare les déchets de l’eau sale. Et la partie dédiée à l’eau se remplit moins vite que celle des éléments solides. Aussi, à moins de ne nettoyer que des sols exempts de tout morceau, impossible d’atteindre la limite théorique du réservoir.

Test Tineco Floor One S5
Réservoir d’eau sale – Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide

Dans l’usage que nous en avons depuis plusieurs mois, le Floor One S5 nous sert quotidiennement. Trois fois par jour, il est passé dans la cuisine. Le ménage du reste de la maison avec lui est hebdomadaire. Avec la seule cuisine, il est nécessaire de le vidanger tous les jours.

Nettoyage fastidieux et odeurs

La conception du bac d’eau souillée nécessite de vider tout d’abord les déchets solides avant l’eau. Si l’on ne fait pas cela, tout tombe ensemble, ôtant l’intérêt de la séparation des éléments. Et cela nécessite de mettre les mains dedans. Peu ragoûtant. Un système de panier à vider aurait été appréciable.

Côté nettoyage du rouleau, Tineco a pensé à un mode automatique à déclencher lorsque l’aspirateur est sur sa base. Cela permet un entretien régulier assez simple. La brosse peut elle-même passer en machine à 40°C. Néanmoins, la saleté se loge dans bien d’autres endroits.

Test Tineco Floor One S5
La brosse du Tineco Floor One S5 – ©Tom’s Guide

Salissures humides riment avec odeurs. Et malgré tout le soin que l’on y porte, et bien on se retrouve avec des odeurs assez désagréables. Nous avons pris le parti de verser un peu d’eau de Cologne dans le réservoir d’eau propre pour canaliser ce problème. Le résultat est probant, bien que Tineco ne valide officiellement que l’utilisation de son produit de nettoyage. En réalité, tout produit non agressif et non moussant peut passer dans cet aspirateur-laveur.

Autonomie un peu juste, charge interminable

Tineco donne son Floor One S5 pour 35 minutes d’autonomie. Dans les faits, on tourne sous les 30 minutes en mode automatique. Celui-ci est cependant suffisamment performant. Nous n’utilisons que très rarement le mode Boost.

Test Tineco Floor One S5
Tineco Floor One S5 sur sa base de charge – ©Tom’s Guide

L’autonomie est donc assez courte. On peut néanmoins nettoyer 100 m2 de carrelage et parquet dans ce temps, si l’on ne traîne pas trop. L’avantage est qu’on peut arrêter et mettre l’aspirateur en mode parking pour déplacer un meuble, par exemple. De quoi économiser un peu la batterie.

La batterie du S5 est fixe, non amovible. Impossible de s’équiper donc d’une seconde unité pour prolonger l’autonomie. Et c’est une mauvaise idée de penser que l’on pourrait le charger en pleine session de ménage. Comptez plus de 5h pour une charge complète. C’est très (trop) long.