Accueil » Actualité » Twitter : le « Conseil Sécurité et Confiance » du réseau social en crise, des employés démissionnent

Twitter : le « Conseil Sécurité et Confiance » du réseau social en crise, des employés démissionnent

Les nouvelles décisions prises concernant la modération des contenus sur Twitter font débat. Démissions collectives au sein du Conseil Sécurité et Confiance.

Nouvelle polémique pour Elon Musk et Twitter. Un mois après le rachat du réseau social par le milliardaire américain, trois cadres du « Conseil Sécurité et Confiance » (en anglais le Trust and Safety Council) viennent de démissionner de leurs fonctions. Le déclin de la sécurité en ligne des utilisateurs du réseau social ainsi que l’augmentation des discours haineux ou discriminatoires seraient en cause.

Twitter sur smartphone
La modération sur Twitter fait débat © Pixabay

Créé en 2016, le Conseil Sécurité et Confiance était une pièce centrale dans la politique de modération du réseau social. Regroupant des experts d’horizons différents, des membres d’organisations non gouvernementales, de groupes de réflexion ou d’institutions académiques, il avait pour but de rédiger des avis sur les décisions et directions prises par les équipes dirigeantes du réseau social. Plus récemment, différents rapports indépendants, mettant en évidence l’augmentation incontestable du nombre de propos injurieux, discriminatoires ou haineux sur le réseau social depuis l’arrivée d’Elon Musk, auraient précipité la démission de certains membres.

Elon Musk et ses équipes responsables de l’augmentation des propos haineux sur Twitter ?

Selon les membres du Conseil, ce sont, avant tout, les décisions prises rapidement par Musk qui sont à l’origine de la dégradation de la politique de modération du réseau social. En effet, celui qui s’est auto-déclaré comme un « absolutiste de la liberté d’expression » aurait, dès son arrivée à la tête de Twitter, supprimé de nombreux postes de modérateurs. Il aurait également nommé à la tête du Conseil Ella Irwin. Cette dernière s’étant très récemment affichée en faveur d’un changement radical de la politique de modération du réseau social pour permettre une automatisation plus importante des prises de décision. En d’autres termes, ce sont des algorithmes qui devraient être amenés à juger le fond des propos signalés sur Twitter.

Autre polémique illustrant les directions prises par Musk à la tête du réseau social : la certification payante à 8 dollars par mois. En effet, bien que ses débuts aient été très chaotiques, cette nouvelle politique de certification montre, de nouveau, la priorité donnée par le milliardaire américain. Les profits plutôt que la qualité et la crédibilité du réseau social. Si auparavant la certification était le fruit d’un processus de vérification fait par l’Homme, permettant d’attester de la valeur particulière voire officielle de certains comptes, aujourd’hui, c’est un abonnement payant qui vous permet d’accéder à ce statut particulier.

Source : businessinsider.com