Accueil » Actualité » Un vieil os de 51 000 ans prouve que les Hommes de Néandertal étaient des artistes

Un vieil os de 51 000 ans prouve que les Hommes de Néandertal étaient des artistes

L’os de l’orteil d’un cerf préhistorique gravé de lignes par les Néandertaliens il y a 51 000 ans est l’une des plus anciennes œuvres d’art jamais découvertes, selon une étude publiée lundi.

Les Néandertaliens se décoraient avec des plumes, dessinaient des peintures rupestres et créaient des bijoux avec des serres d’aigle. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que les Néandertaliens gravaient également des motifs sur des os.

Image 1 : Un vieil os de 51 000 ans prouve que les Hommes de Néandertal étaient des artistes
Représentation de l’Homme de Néandertal – Crédit : Charles R Knight Wikipédia

Découverte dans la grotte de la Licorne (Einhornhöhle), dans le nord de l’Allemagne, la phalange de cerf décorée présente un motif géométrique gravé et a été datée, à l’aide de plusieurs techniques, d’au moins 51 000 ans. Pour les chercheurs, cette découverte relance le débat sur la question de savoir dans quelle mesure les Néandertaliens, ces Hommes de l’âge de pierre qui ont disparu il y a environ 40 000 ans, étaient capables d’expression artistique et de pensée symbolique.

En plus de graver des pierres, on sait que les Néandertaliens pouvaient également danser, comme l’ont montré des dizaines d’empreintes fossilisées de Néandertaliens découvertes sur une plage en Espagne. Dans l’espoir d’en savoir davantage sur cette ancienne espèce, des scientifiques ont récemment remplacé un gène humain par le même gène néandertalien.

Image 2 : Un vieil os de 51 000 ans prouve que les Hommes de Néandertal étaient des artistes
L’os gravé – Crédit capture : Tom’s Guide

Un nouveau point commun entre les Homo Sapiens et les Hommes de Néandertal

Jusqu’à présent, nous pensions que seuls les Homo Sapiens étaient les seuls capables d’exprimer le symbolisme à travers l’art, mais il semble que les Hommes de Néandertal étaient également des artistes. La grande majorité des œuvres d’art de l’âge de pierre découvertes en Europe sont attribuées à Homo sapiens. Les experts ont longtemps suggéré que les Néandertaliens, parmi nos plus proches parents, n’ont commencé à créer des objets symboliques qu’après s’être mélangés à eux. D’autres chercheurs ont d’ailleurs récemment découvert un crâne de l’homme dragon, le dernier-né de l’arbre généalogique humain.

Pour l’instant, on ne sait pas si les Hommes de Néandertal ont développé ces compétences eux-mêmes ou par le biais d’interactions avec les premiers humains modernes, qui sont pourtant arrivés en Europe à peu près 10 000 ans plus tard. D’après les chercheurs, il est possible que l’os retrouvé ait été bouilli pour le ramollir afin de pouvoir le graver plus facilement à l’aide d’un outil ressemblant à une scie.

En tout cas, la création d’un tel objet requiert un haut niveau d’imagination conceptuelle et de capacité cognitive. Les chercheurs notent également que les cerfs géants étaient rares au nord des Alpes à cette époque. Cela indique vraisemblablement que cet objet avait une sorte de signification particulière.

Source : Nature