Accueil » Actualité » Avec 100 000 dominos, un robot reproduit un tableau de Mario en 24 heures (vidéo)

Avec 100 000 dominos, un robot reproduit un tableau de Mario en 24 heures (vidéo)

Le Dominator, un nouveau robot créé pour l’occasion, est entré dans le Guinness des records en plaçant pas moins de 100 000 dominos en 24 heures.

Voir des milliers de dominos tomber, comme avec ce Colisée de 11 000 pièces, a quelque chose d’hypnotisant. Il n’est pas rare de tomber sur des vidéos où des équipes rivalisant d’ingéniosité et d’imagination proposent des tableaux ou des scènes réalisés en domino. Une fois le premier bloc tombé, difficile de ne pas regarder jusqu’à la fin. Ceci, à la condition bien sûr, que les dominos ne se mettent pas à tomber prématurément…

Image 1 : Avec 100 000 dominos, un robot reproduit un tableau de Mario en 24 heures (vidéo)
Crédit : YouTube / Mark Rober

La hantise de toute personne ayant déjà réalisé un chemin de domino est de voir celui-ci commencer à s’effondrer quelques blocs avant la fin. Dans ces malheureux cas de figure, ce sont des heures, voir des journées de travail qui s’envolent à cause, bien souvent, d’une simple erreur humaine.

Le Dominator à la rescousse

Afin de limiter ce facteur « erreur humaine » et d’accélérer le processus de création, le YouTuber et ancien ingénieur de la NASA Mark Rober a créé le Dominator. Un travail de longue haleine, puisqu’il lui aura fallu cinq ans et l’aide de 2 autres personnes de l’Université de Stanford pour venir à bout du projet.

Le projet en lui-même comprend un chargeur capable de préparer des rectangles de 300 dominos, prêts à être chargés, et ce 10 fois plus vite que le ferait un humain, ainsi que le robot chargé de déposer les dominos. Pour se diriger, le robot est équipé de roues omnidirectionnelles, d’un GPS pour se diriger dans la pièce ainsi que d’une caméra pour poser les blocs avec précision.

Construire ces machines aura nécessité de nombreuses pièces créées à l’aide d’imprimantes 3D ainsi qu’un programme composé de plus de 14 000 lignes de codes. Les trajets et la disposition du motif sont programmés à l’avance et les capteurs s’occupent d’assurer la précision de l’œuvre.

À titre de comparaison, il faudrait une semaine à une équipe de sept personnes expérimentées afin de réaliser une fresque de cette envergure, en supposant bien évidemment qu’il n’y ait pas d’imprévu. Le Dominator de son côté n’aura eu besoin que d’un peu plus de 24 heures.

Certes, certains diront que la partie construction fait entièrement partie du processus et la chute des dominos n’est que la cerise sur le gâteau. En effet, la création d’un robot de ce genre peut enlever une grande partie du divertissement, mais la réalisation de ce robot et sa programmation suivent la même logique de plaisir de création.

Compétences différentes, cheminement différent, mais le même sentiment de joie et d’accomplissement lors de la chute du dernier domino et n’est-ce pas là le plus important ?

Source : engadget