Accueil » Actualité » Antarctique : d’étranges créatures découvertes sous la glace

Antarctique : d’étranges créatures découvertes sous la glace

Des scientifiques ont découvert accidentellement une forme de vie inattendue dans les profondeurs de l’Antarctique, dans une région particulièrement inhospitalière.

C’est lors d’un forage que l’équipe du British Antarctic Survey a fait une découverte pour le moins inattendue. Dans une zone où l’eau liquide se fait rare, à plus de 900 mètres de profondeur, les scientifiques sont tombés sur une forme de vie pour le moins étrange surtout compte tenu de l’environnement dans lequel elle se situe. 

brise glace
Source : British Antarctic Survey

Il n’est pas rare de trouver de la vie dans des endroits incongrus ou dans des environnements particulièrement hostiles sur notre planète. Que ce soit dans des conditions de température ou de pressions extrêmes, loin du moindre photon émis par notre soleil, “la vie trouve toujours un chemin”. Si les scientifiques font part de leur surprise ce n’est pas du fait de la présence d’un organisme mais bien par son type.

Une forme de vie stationnaire

Dans les abysses de notre planète, on peut trouver des créatures aux allures de films de science-fiction qui se sont adaptées pour survivre dans des environnements extrêmes. Outre les conditions déjà évoquées, ces zones sont bien souvent pauvres en apports nutritifs. 

L’origine de la vie ne se trouverait pas dans les océans

Les formes de vie stationnaire dépendent donc le plus souvent de la richesse des nutriments en suspension dans l’eau ou de la photosynthèse. On s’attend donc, à mesure que les conditions se dégradent, à les voir disparaître avant d’autres formes de vie plus mobiles qui peuvent chercher leur nourriture.

C’est pourquoi la découverte de ce qui ressemble à une éponge laisse l’équipe scientifique perplexe :  “comment y sont-ils arrivés ? Que mangent-ils ? Depuis combien de temps sont-ils là ?” Autant de questions auxquelles les scientifiques vont devoir répondre.

Néanmoins, l’équipe devra redoubler d’ingéniosité si elle souhaite obtenir des réponses à ses questions. A plus de 900 mètres sous la glace, dans une région très éloignée du camp de base et avec des moyens limités, les scientifiques polaires vont “devoir trouver des moyens nouveaux et innovants” pour mener à bien leur étude selon leur propre déclaration.

Un pas de plus pour la recherche de vie extraterrestre

Selon l’astrobiologiste de la NASA, Kevin Hand, l’exploration des profondeurs de notre planète serait la clef de la compréhension de la vie extraterrestre. Selon ses déclarations : « là où il y a de l’eau, il y a de la vie” et de l’eau, il y en a bien plus dans l’univers que ce que les scientifiques pensaient initialement.

L’exploration d’environnements hostiles dans les profondeurs abyssales de nos océans est donc un excellent moyen de découvrir comment la vie s’y forme et s’y développe dans des conditions que l’on pourrait retrouver sur d’autres planètes. 

Selon les découvertes, les astronomes pourront alors ajuster leurs modèles et partir à la recherche de vie extraterrestre avec de nouvelles données. Car si la vie arrive à se développer sur Terre dans des profondeurs abyssales à proximité d’un mont hydrothermal, la même chose pourrait ne pas être impossible dans un environnement favorable comme celui proposé par Europe, l’un des satellites de Jupiter. 

Vie extraterrestre : une étude estime la probabilité d’apparition d’une forme de vie intelligente

Source : phys.org