Accueil » Actualité » Apple veut lancer un véhicule 100 % autonome dès 2025

Apple veut lancer un véhicule 100 % autonome dès 2025

Des insiders de la firme à la pomme affirment que le projet d’Apple Car s’accélère et se recentre vers une voiture totalement autonome.

Le rendu 3D de l’Apple Car imaginé par le service anglais de leasing Vanarama (Crédits image : Vanarama)
Le rendu 3D de l’Apple Car imaginé par le service anglais de leasing Vanarama (Crédits image : Vanarama)

Alors que son « projet secret » d’Apple Car est lancé depuis des années, Apple ne cesse de le reporter. Également connu sous le nom de « projet Titan », il n’est évidemment plus vraiment si secret. Un nouveau chef vient d’être nommé à la tête de cette division Apple appelée officiellement « Groupe des projets spéciaux » : il s’agira du cinquième responsable en sept ans. Des insiders anonymes travaillant chez Apple ont révélé à Bloomberg que ce nouveau responsable de l’Apple Car vise un véhicule 100 % autonome pour 2025.

Après 7 ans de recherches et 5 chefs de projet successifs, l’Apple Car finira-t-elle par aboutir ?

Beaucoup de firmes travaillent sur la construction de véhicules autonomes, comme Tesla et son autopilot récemment décrié. Comme elles, Apple a le choix entre deux options. Soit proposer un autopilotage limité en assistance du conducteur, à l’instar de Tesla. Soit voir beaucoup plus loin et viser la conduite autonome complète sans intervention humaine.

C’est cette seconde option que semble avoir choisi Kevin Lynch, le nouveau chef de projet de l’Apple Car. Lynch est bien connu dans le milieu de la Tech pour avoir été le responsable logiciel de l’Apple Watch. S’il ne connaît pas grand chose à la construction de véhicules électriques, il sera entouré de seconds expérimentés provenant de Tesla et BMW.

Si vous êtes un ingénieur en conduite autonome, c’est d’ailleurs le bon moment pour pour être embauché chez Apple : la firme à la pomme recrute actuellement à tour de bras des dizaines d’experts et d’ingénieurs ayant travaillé chez les constructeurs concurrents. Il s’est notamment approprié l’ancien directeur du logiciel de conduite autonome de Tesla. Et il reste encore de nombreuses offres d’emploi sur le site américain d’Apple.

Alors que la concurrence a jeté l’éponge, Apple parie toujours sur la voiture totalement autonome

Atteindre la capacité de conduite autonome complète est sans doute le plus grand défi du marché automobile actuel. Tesla, le leader du marché des véhicules électriques, est encore loin d’y parvenir, en dépit de sa communication décriée. Alphabet / Google a subi une série de défections parmi ses ingénieurs, et Uber a jeté l’éponge l’année dernière. Pour les dépasser, Apple compte mettre les bouchées doubles, en particulier sur la sécurité.

La firme à la pomme propose notamment de multiplier et superposer les systèmes de secours pour éviter les défaillances, avec des protections plus solides que celles proposées par Tesla. L’idée serait d’aboutir à un véhicule sans volant ni pédales, avec tous les services Apple intégrés, et quatre sièges qui peuvent se faire face comme dans une limousine. Des designers ont d’ailleurs modélisé tout récemment à quoi pourrait ressembler la future Apple Car en se basant sur les nombreux brevets déposés par la firme de Cupertino.

Apple aurait déjà conçu une puce surpuissante pour son Apple Car autonome

Pour atteindre son objectif ambitieux en quatre ans, la société informatique dispose d’un énorme avantage par rapport aux autres constructeurs automobiles : un prototype de processeur informatique spécialement dédié à la conduite autonome. Conçu en interne par la division Silicium d’Apple, à l’origine de la puce M1 qui équipe les derniers iMac, ce processeur serait le plus avancé jamais créé par Apple, avec des capacités d’intelligence artificielle.

Malgré cela, Apple reste un outsider dans le marché de la construction automobile, et les spécialistes affirment qu’il lui faudra des partenariats, comme celui envisagé cette année avec Hyundai et sa filiale Kia. Si Apple ne réussit pas son pari en 2025, après plus de 10 ans de recherches et de préparation, peut-être la firme de Cupertino envisagera-t-elle de sortir un véhicule moins ambitieux, semi-autonome, à l’instar des Tesla actuelles.

Source : Bloomberg