[Test] Asus Zenbook UX433F, un ultrabook efficace et (un peu) innovant

Nous avons testé ce PC portable compact, léger et bien équipé.

8/10

Asus Zenbook UX433FN-A5050T

1199,99€ > Rue du Commerce
On aime
  • Grandes compacité et légèreté
  • Affichage précis et lumineux
  • Composants performants
  • NumPad original
On n’aime pas
  • Puce graphique très limitée pour les jeux
  • NumPad pas aussi pratique qu'un pavé numérique
  • Pas de Thunderbolt, ni de charge via USB
Verdict :

Très compact et équipé de composants performants, pour des tâches bureautiques, cet UX433F ne bouleverse toutefois pas la donne en matière d’ultra portabilité. Il se contente de poursuivre son chemin sur la voie tracée par Asus depuis plusieurs années. Son NumPad est intéressant, mais nécessite un doigté délicat. Son efficacité est donc à relativiser face à un véritable pavé numérique.

plus

Depuis de nombreuses années, Asus commercialise ses ultraportables Zenbook, caractérisés par un châssis compact, sobre et sophistiqué, avec en particulier un capot en aluminium brossé. En l’occurrence, malgré son écran14 pouces Full HD (1 920 x 1 080 pixels), le PC portable ne mesure que 31,9 x 19,8 x 1,5 cm (on dirait un modèle au format 13,3 pouces !). Et il ne pèse que 1,15 Kg (sans oublier les 200 grammes du bloc d’alimentation, très compact lui aussi). On peut donc très facilement emporter l’ordinateur avec soi dans un sac.

Oui, pour l’affichage

L’écran de l’UX433F possède des bords très fins (0,5 cm sur les côtés, à peine plus en haut) et délivre un affichage précis, avec un revêtement mate, qui offre donc une bonne lisibilité en toutes circonstances, en intérieur et à l’extérieur (sans reflet gênant). Une autre version de l’UX433FN existe avec un écran brillant. Il est alors protégé par une couche de verre, qui ajoute une centaine de gramme au poids de la machine. Bon point, le modèle que nous avons testé délivre une luminosité maximale élevée, suffisante quel que soit l’environnement de travail.

>>> Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2018 par marque

Oui et non, pour le NumPad

La machine est équipée d’un clavier rétro éclairé en blanc (avec trois niveaux d’intensité) et d’un pavé tactile. Ce dernier exploite la fonction NumPad d’Asus : une petite pression en haut à droite du pavé tactile fait apparaître un pavé numérique virtuel. Une pression légère fait alors apparaître le chiffre associé dans votre texte. Sont également présents sur le NumPad le retour chariot, le retour arrière, le point et les quatre signes d’opérations basiques (+-*/). L’utilisation de ce dispositif est assez délicate et nécessite un léger temps d’adaptation, car si on appuie un peu trop fort au moment de saisir un chiffre, on repasse en mode « déplacement du curseur de la souris », ce qui fait perdre du temps. Ce dispositif ne peut donc pas remplacer un véritable pavé numérique pour ceux qui doivent saisir des valeurs très régulièrement. Pour le reste, la réactivité et la sensibilité de pavé tactile sont excellentes, avec les clics gauche et droit placés dans les coins inférieurs (ils s’avèrent efficaces et discrets).


Signalons qu’Asus a poussé le concept encore plus loin sur ses Zenbook Pro, avec un pavé tactile LCD couleur (appelé ScreenPad), qui procure un accès rapide à certaines applications ou à des fonctions souvent utilisées, en fonction de l’application active. Un dispositif inspiré de la Touch Bar du MacBook Pro…

Pour le reste, les haut-parleurs signés Harman/Kardon offrent une qualité d’écoute assez bonne (si on n’a pas de casque sous la main!). Sur le flanc droit du Zenbook, on trouve la prise caque, un port USB 2.0 et le lecteur de cartes mémoire (au format micro SD !). Sur le côté gauche, figurent la prise secteur, le connecteur HDMI et deux autres ports USB (3.1 et 3.1 de type C). On peut juste regretter l’absence de compatibilité Thunderbolt ou l’impossibilité de pouvoir recharger l’ordinateur via le câble USB.

Oui, pour les performances

Les composants internes sont efficaces, à l’image du processeur Core i7-8565U (4 cœurs cadencés à 1,8/4,6 GHz). Il s’agit d’un modèle optimisé pour les ordinateurs portables (faible consommation d’énergie). Le processeur est complété par 8 Go de mémoire et SSD de 256 Go. Du coup, le démarrage de Windows 10 est hyper rapide (une dizaine de secondes environ) et on ne constate quasiment aucun temps d’attente pour accéder aux applications de tous les jours.

La configuration embarque deux puces graphiques : Intel UHD 620 (intégré au processeur) et Nvidia GeForce MX150 (2 Go). Cette dernière permet d’utiliser des jeux peu exigeants. Pour les autres, il faut soit baisser le niveau des détails graphiques au minimum, soit les utiliser dans une définition inférieure. Les performances sont alors pour le moins limitées, mais Il faut garder à l’esprit que les Zenbook ne sont pas des machines gamer. Pour plus de polyvalence, il faut se tourner vers les derniers Zenbook Pro, qui intègrent une puce graphique GeForce GTX 1050. Enfin, l’autonomie se situe à environ 9 heures, connecté au Web en Wi-Fi et avec des applications bureautiques courantes. C’est plutôt satisfaisant pour un ultrabook, sans être exceptionnel toutefois.