Accueil » Actualité » Batteries : Tesla prédit des baisses de prix dans les prochaines années

Batteries : Tesla prédit des baisses de prix dans les prochaines années

Jeff Dahn, chef de la recherche pour Tesla, livre sa vision sur l’évolution des batteries et les axes de développement prioritaires.

Voiture Tesla Rechargement

Jeff Dahn, pionnier dans le développement des batteries au lithium, et chef de la recherche chez Tesla, a accepté de répondre à une interview sur la chaîne du YouTubeur Sean Mitchell. Le spécialiste de batteries Li-ion vulgarise certaines notions et livre son analyse des évolutions du marché. On vous le résume.

Plus d’efficacité pour plus de longévité

L’une des premières notions, et l’une des plus importantes, est l’efficacité coulombienne. Elle correspond au ratio de l’énergie contenue sur l’énergie délivrée. En clair, plus ce critère se rapproche de 1, plus la batterie est efficace et moins elle se détériorera. Ainsi une efficacité de 0.98 pour un smartphone contre une efficacité de 0,995 pour une voiture électrique, par exemple, impliquera une différence de durée de vie de 15 ans en faveur de la voiture.

Mais améliorer ce ratio n’est pas la seule façon d’étendre la longévité d’une batterie. Les additifs électrolytes comme le célèbre carbonate de vinylène peuvent agir lors de la première recharge de la batterie, appelée étape de formation. Il créé une couche passivante du graphite, ce qui peut décupler la durée de vie de la batterie.

Ainsi, on peut augmenter leurs capacités, et également leur rentabilité. Mais quelles sont les autres astuces pour réduire les coûts de ces batteries ?

Moins de Cobalt pour baisser les coûts

Récemment, avec l’augmentation de la popularité des véhicules électriques, le cobalt est en forte demande. En effet, celui-ci permet d’augmenter la sécurité et la densité des batteries.Cependant, c’est un élément cher, et dont le prix est en constante expansion. C’est pourquoi Tesla a annoncé qu’il prévoyait de passer de 3% de cobalt à 0% dans sa prochaine génération de batteries.

Grâce à ce changement notamment, les analystes pensent qu’il est possible d’atteindre le prix de 100$ le kilowatt-heure dans quelques années. Un prix qui reviendrait environ à 6 fois moins cher que le carburant des voitures traditionnelles sur leur durée de vie. Jeff Dahn pense que cette valeur amènera la majorité des utilisateurs à changer de type de véhicule.

Objectif : améliorer la densité des batteries

D’après Jeff Dahn, augmenter la taille et l’autonomie des batteries est futile. Celles-ci montent déjà à des autonomies de 400 km, amplement suffisant pour un trajet. Augmenter la taille des batteries augmenterait le coût et le poids des voitures. Il considère qu’il faut plutôt se concentrer sur la densité de sorte à avoir une capacité équivalente pour un poids réduit.

De plus, cela permettrait d’avancer énormément dans le domaine des véhicules électriques volants. En effet, Avinor, une entreprise norvégienne, est déjà capable de faire voler près d’une heure un avion électrique. Dans un tel engin, la batterie représente d’après Jeff Dahn 65% du poids. Il faudrait donc drastiquement le réduire avant d’imaginer des vols électriques transatlantiques.