Accueil » Actualité » Bill Gates avait averti du danger d’une pandémie il y a 5 ans, mais personne ne l’a écouté

Bill Gates avait averti du danger d’une pandémie il y a 5 ans, mais personne ne l’a écouté

Il y a cinq ans, Bill Gates avertissait le monde des risques de propagation d’une maladie infectieuse, et proposait des solutions pour s’en protéger. Un appel qui n’aura malheureusement pas été suivi d’effets.

Image 1 : Bill Gates avait averti du danger d’une pandémie il y a 5 ans, mais personne ne l’a écouté
Crédit : TED

Bill Gates vient de quitter le conseil d’administration de Microsoft pour se consacrer pleinement à sa fondation Bill et Melinda Gates. Elle se concentre principalement au financement de programmes liés au développement et à la santé, notamment la lutte contre les maladies infectieuses. Plus qu’une guerre nucléaire ou qu’une collision avec un astéroïde, elles constituent le véritable danger qui menace l’humanité. Une thèse qu’il a défendue à multiples reprises, notamment en 2014 à l’occasion d’une conférence TED Talk. Le cofondateur de Microsoft y souligne les risques d’une pandémie similaire à celle que nous vivons actuellement.

Le coronavirus infecte aussi les chiens, un premier cas positif à Hong Kong

Bill Gates : le monde est prêt pour une guerre, pas pour une pandémie

« Si quelque chose tue plus de dix millions de personnes dans les prochaines décennies, ça sera probablement un virus hautement contagieux ». Durant une dizaine de minutes, Bill Gates démontre pourquoi la propagation d’une maladie infectieuse est bien plus menaçante qu’une guerre. Le monde a énormément investi dans la dissuasion nucléaire, alors que pratiquement rien n’a été fait pour développer un système de lutte efficace contre une pandémie. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont ni la Première ni la Seconde Guerre mondiale qui ont causé le plus de morts au 20e siècle, mais la grippe espagnole avec 65 millions de décès.

Selon Bill Gates, l’épidémie du virus Ebola entre 2013 et 2015 illustre à quel point nous ne sommes pas prêts. Aucune équipe médicale, notamment d’épidémiologistes, n’était prête à se rendre sur place. Les moyens de prise en charge des malades, d’étude du virus et de sa propagation étaient pratiquement inexistants. Seules des ONG telles que Médecins Sans Frontières sont intervenues, mais avec des ressources sous-dimensionnées. La nature du virus qui ne se propage pas dans l’air, son « efficacité », et son absence des zones urbaines ont permis d’éviter une catastrophe. Ebola aurait dû servir d’avertissement, il met en garde contre un virus bien plus dangereux qui se propagerait dans l’air avec une période d’incubation plus longue. 

Bill Gates suggère la création d’un système mondial de lutte contre les pandémies

Nous disposons pourtant de toutes les technologies et de tout le personnel qualifié. Bill Gates suggère de créer des unités de médecins et d’épidémiologistes de réserve, prêtes à intervenir rapidement partout dans le monde avec le soutien logistique de l’armée ou de l’OTAN. Comparés aux pertes humaines et économiques engendrées par une pandémie, les budgets nécessaires à la recherche et au maintien d’unités d’interventions seraient probablement minimes. Le philanthrope conclut en lançant un appel : il est encore temps de se préparer, mais des mesures doivent être prises dès maintenant. 5 ans plus tard, rien n’a été fait. Le Covid-19 se propage à travers le monde, et on s’attend à ce qu’il touche durement les pays les moins développés. Bill Gates redoute que le virus fasse plus de dix millions de morts en Afrique. Espérons que cette crise sanitaire mènera à une prise de conscience internationale, sans quoi le scénario va inévitablement se reproduire, peut-être avec un virus encore plus mortel cette fois.

L’intelligence artificielle d’Alibaba détecte 96 % des infections de coronavirus

Source : YouTube