Accueil » Actualité » Breaking Bad : la scène finale de Jesse a été modifiée

Breaking Bad : la scène finale de Jesse a été modifiée

L’évasion de Jesse lors de l’épisode final de Breaking Bad fait partie des moments forts de la série. Son interprète, Aaron Paul, a légèrement modifié la scène afin de la rendre encore plus poignante…

L’épisode final de Breaking Bad, qui clôture alors une saga acclamée par la critique, regorge de scènes marquantes. Jesse Pinkman, ancien élève et collaborateur de Walter White (Bryan Cranston), finit par s’échapper du QG du gang Welker. Initialement, sa réaction devait alors être sombre et énigmatique. En effet, Showbiz Cheat Sheet a déniché une vidéo de Cranston et Paul lisant ensemble le script du final pour la première fois. On y entend alors Cranston lire la ligne en question : « Gros plan sur Jesse, déterminé, n’ayant peur de rien, il fonce vers l’obscurité. »

Jesse Pinkman - Crédit : Youtube
Jesse Pinkman – Crédit : Youtube

Mais, Aaron Paul en a décidé autrement. Ainsi, la scène montre le jeune homme littéralement exploser de joie, affichant une myriade d’émotions. Jesse pleure, rit et finit par un cri de soulagement triomphant. Les fans n’ont cessé de dire à quel point ce moment de liberté fonctionne parfaitement. En effet, cette réaction correspond au ton chaotique de ce dernier épisode. Mais aussi, elle reflète l’enfer émotionnel que Jesse Pinkman a traversé.

Breaking Bad : Jesse Pinkman enfin libre

Jesse échappe enfin à l’asservissement, ainsi qu’à une mort certaine. Confronté à une violence extrême, au meurtre et à sa collaboration chaotique avec White, le jeune homme est mentalement détruit. Enfin libéré de cet enfer, Jesse peut se tourner vers l’avenir. Ce changement brutal de situation justifie sa réaction, mêlant larmes et rires nerveux. Pickman réalise soudainement sa chance d’être en vie et libre, enfin.

Les larmes symbolisent ses regrets, ses choix ont détruit une grande partie de sa jeunesse. Il a aidé à dissoudre des corps dans de l’acide, a tué de sang-froid, a été retenu en otage. Mais, Jesse se rend aussi compte qu’à présent il est libéré, de White et de son passé chaotique.  Ces modifications apportées par Paul, passant d’un départ sobre le regard vers l’horizon à une multitude d’émotions incontrôlables, renforcent encore le côté poétique de Breaking Bad.

À lire aussi > Breaking Bad : Saul Goodman aurait pu mourir à la fin de la série

Source : screenrant