Accueil » Actualité » Covid-19 : un homme s’est caché dans un aéroport pendant 3 mois pour se protéger du coronavirus

Covid-19 : un homme s’est caché dans un aéroport pendant 3 mois pour se protéger du coronavirus

Aux États-Unis, un homme totalement terrifié de la Covid-19 a une idée incongrue pour éviter la contamination qui lui a valu de se retrouver face à la justice. Il s’est caché dans l’aéroport international O’Hare de Chicago pendant 3 mois au total.

La Covid-19 est déjà responsable de plus de deux millions de décès à travers le monde, et certaines personnes sont totalement terrifiées à l’idée d’être contaminées par le virus SARS-CoV-2. Et pour cause, tous les patients ne souffrent pas des mêmes complications de la Covid-19 et certains sont plus susceptibles de décéder du coronavirus. Aux États-Unis, un homme a eu une pas si bonne idée pour éviter à tout prix l’infection.

L’aéroport international O’Hare de Chicago
L’aéroport international O’Hare de Chicago – Crédit : Joshua Hanson / Unsplash

Comme l’a rapporté le quotidien Chicago Tribune, Aditya Singh est un homme âgé de 36 ans et diplômé d’un master en hôtellerie. Il a atterri à l’aéroport international O’Hare de Chicago en provenance de Los Angeles le 19 octobre 2020. Le problème ? Il n’a jamais quitté l’aéroport de Chicago.

Les voyageurs de l’aéroport ont nourri l’intrus pendant son séjour non autorisé

Aditya Singh a vécu pendant 3 mois à l’intérieur de la zone de sécurité de l’aéroport O’Hare. Il a été intercepté par deux employées de la compagnie aérienne United Airlines le 16 janvier 2021. Sur leur demande, Aditya Singh a présenté un badge d’identification qui avait disparu depuis le 26 octobre. Celui-ci appartenait à un responsable de l’aéroport. Il s’est donc justifié en expliquant avoir trouvé le badge perdu. Il a également déclaré qu’il avait peur de rentrer chez lui à cause de la Covid-19. Étant donné que le SARS-CoV-2 a des chances de devenir un virus endémique, Aditya Singh n’était pas près de quitter l’aéroport.

La juge Susana Ortiz du comté de Cook n’en revenait pas elle-même de cette situation. Après avoir entendu les détails et notamment le fait que les autres voyageurs donnaient à manger à l’intrus, elle a déclaré que : « Donc, si je vous comprends bien, vous me dites qu’une personne non autorisée et non salariée vivait dans une partie sécurisée du terminal de l’aéroport O’Hare du 19 octobre 2020 au 16 janvier 2021, et n’a pas été détectée ? ». Cela représente évidemment un problème de sécurité majeur, d’autant plus que l’aéroport international O’Hare de Chicago est le sixième aéroport mondial en termes de passagers.

Enfin, le Chicago Department of Aviation a déclaré que l’incident est toujours en cours d’investigation. De plus, Aditya Singh « ne présentait pas de risque pour la sécurité de l’aéroport ou des voyageurs ». Au moins, l’homme originaire de Los Angeles n’a jamais oublié de porter un masque de protection qui bloque 99,9% des particules, selon une récente étude. Aujourd’hui, Aditya Singh est sûrement très impatient de recevoir les deux doses du vaccin pour une protection maximale. En attendant, il fait actuellement face à des accusations d’intrusion et de vol.

Source : BGR