Accueil » Actualité » Crit’Air : attention à ce faux SMS, des pirates cherchent à vider votre compte 

Crit’Air : attention à ce faux SMS, des pirates cherchent à vider votre compte 

Les vignettes Crit’Air indiquent le niveau de pollution des véhicules. Et dans certaines zones, elles sont obligatoires pour pouvoir circuler. De quoi donner des idées aux escrocs qui déploient actuellement des campagnes de hameçonnage à la vignette Crit’Air via des messages frauduleux.

Image 1 : Crit’Air : attention à ce faux SMS, des pirates cherchent à vider votre compte 
Les arnaques à la vignette Crit’Air sont courantes © Gouvernement

Les vignettes Crit’Air révèlent le niveau de pollution des véhicules. Elles sont obligatoires pour circuler lors de la mise en place de la circulation différenciée pendant un pic de pollution. Et si vous roulez dans une zone à faibles émissions mobilité. Cette législation contraignante donne des idées aux malfrats. Dans les Pyrénées-Orientales, de nombreux usagers ont reçu dernièrement un SMS les incitant à se munir d’une “vignette réglementaire Crit’Air 2023”, sous peine d’être mis à l’amende dans les 48 heures.

Il ne faut en aucun cas prendre en compte ce message : il s’agit d’une campagne de hameçonnage à l’instar de l’arnaque au faux propriétaire que nous dénoncions récemment. Cette escroquerie à la vignette Crit-Air est très répandue dans l’Hexagone depuis septembre 2022. À tel point que le gouvernement lui a consacré un article entier sur son site dédié à cybermalveillance.

L’escroquerie à la vignette Crit’Air est de plus en plus répandue

Le mode opératoire est toujours identique. Le SMS ou l’e-mail envoyés se veulent angoissants en menaçant l’utilisateur d’une contravention s’il ne s’exécute pas. Il est invité à cliquer sur un lien pour obtenir la fameuse vignette. L’usager floué arrive alors sur un faux site qui reprend fidèlement la charte graphique du véritable site des vignettes Crit’Air.

Il lui est alors demandé d’indiquer des renseignement sur son véhicule, des informations personnelles et… ses informations de carte bancaire, soi-disant pour payer la vignette. C’est là que le piège se referme sur l’usager, les pirates pouvant exploiter ses données personnelles, usurper son identité et vider son compte bancaire.

Si vous recevez un tel message, voici les bonnes pratiques à adopter :

  • Ne répondez pas au message.
  • Ne cliquez surtout par le lien.
  • Signalez l’escroquerie au 33 700 ou sur la plateforme Signal Spam.

Si vous avez donné des informations sensibles aux pirates :

  • Contactez votre banque pour faire opposition.
  • Portez plainte.
  • Signalez l’escroquerie sur la plateforme du ministère de l’Intérieur.

À lire > EuroMillions : ce mail vous promet la fortune ? C’est une arnaque !