Accueil » Actualité » Des composants découverts sur une météorite pourraient expliquer l’apparition de la vie sur Terre

Des composants découverts sur une météorite pourraient expliquer l’apparition de la vie sur Terre

Cette météorite, tombée dans un lac du Michigan, contient des milliers de composants qui pourraient remonter aux jeunes années de notre système solaire

En janvier 2018, une météorite s’écrasait dans un lac gelé du Michigan. L’impact, très violent, équivalait à un séisme de magnitude 2 sur l’échelle de Richter. Localisée, puis repêchée afin de pouvoir être analysée, la météorite mesure un peu moins de deux mètres de long. Le projectile s’est écrasé sur terre à une vitesse folle d’environ 50 000 km/h. D’après les premières analyses, il semble que la météorite soit composée de matières qui pourraient permettre d’élucider certaines questions liées à notre système solaire.

Une météorite chondrite de type H4. Crédits : Wikipédia
Une météorite chondrite de type H4. Crédits : Wikipédia

C’est grâce aux observations de la NASA que le météore a pu être repêché. L’agence américaine avait détecté, puis suivi la progression de la météorite dans notre atmosphère. « Trouver un fragment de la taille d’un caillou sur un lac gelé ou dans la neige est difficile si vous ne savez pas où chercher » a déclaré Philipp Heck, auteur du rapport scientifique. Des petits fragments avaient pu être récupérés rapidement et ont permis de commencer à analyser des échantillons.

Une composition extraterrestre qui pourrait remonter à la naissance du système solaire

D’après les premiers résultats, la météorite est une chondrite de type H4. Ce type de météores compte parmi les plus rares à s’écraser sur notre planète. Il représente seulement 4% des chutes récentes, d’après Philipp Heck. La météorite serait composée de 2 600 composants organiques différents. Philipp Heck s’en félicite, considérant que la météorite est riche en éléments intéressants. « Personnellement, j’ai trouvé étonnant le nombre de composés organiques encore présents dans cette météorite malgré son métamorphisme thermique. » a-t-il précisé. Cependant, malgré l’excellente conservation de l’échantillon, seul un fragment de météorite prélevé directement sur un astéroïde donnera accès à une analyse plus poussée. C’est notamment de but de la mission de la sonde OSIRIS-REx, bientôt en partance pour son retour sur Terre depuis l’astéroïde Bénou.

Cette météorite pourrait être similaire à celles qui auraient joué un rôle dans l’apparition de la vie sur Terre. Les premières hypothèses suggèrent que la météorite s’est décrochée d’un astéroïde formé il y a plusieurs milliards d’années. Cet astre porterait des composants qui datent des jeunes années de notre système solaire. Ces composants pourraient être similaire à ceux qui ont amené les premières parcelles de vie sur Terre, il y a plusieurs milliards d’années.

Une nouvelle théorie sur l’origine de la vie sur Terre implique des météorites

Source : Space.com