Accueil » Actualité » Disney : la PETA veut interdire le poisson sur le tournage de La Petite Sirène

Disney : la PETA veut interdire le poisson sur le tournage de La Petite Sirène

La PETA semble bien décidée à se faire entendre et vient d’envoyer une curieuse demande aux équipes créatives de La Petite Sirène.

La Petite Sirène, version live-action, se concrétise enfin ! Attendue depuis de longues années par les fans, cette nouvelle production promet de donner un coup de jeune au dessin animé original tout en lui rendant hommage. Le tournage vient tout juste de débuter et semble prometteur. Côte casting, Halle Bailey aura la lourde charger d’incarner Ariel, tandis que la drolatique Melissa Mc Carthy campera la vénéneuse Ursula. Mais la PETA semble vouloir s’inviter dans cette nouvelle production. En effet, l’association de défense des animaux s’est personnellement adressée à l’équipe créative.

Quand la PETA s'invite sur le tournage de La Petite Sirène
Quand la PETA s’invite sur le tournage de La Petite Sirène – Crédit : Walt Disney Studios

Cette dernière a ainsi rédigé un long courrier avec des demandes pour le moins inattendues. Reste à savoir si Disney sera sensible à cette missive !

Quand la PETA s’en mêle !

L’association vient ainsi de demander à ce que l’on ne serve jamais du poisson pendant les repas des équipes de tournage. « Les poissons sont intelligents, émotionnellement complexes et enjoués, et ils ressentent la douleur tout comme nous. J’écris au nom des nombreux fans de Disney chez PETA et des défenseurs des animaux partout dans le monde. Je souhaite que l’on fournisse exclusivement de la nourriture végétalienne et sans poisson tout au long du tournage » peut-on ainsi lire sur la lettre en question.

On doit cette demande à Lauren Thomasson, en charge de la question des animaux sur les tournages pour la PETA. Cette dernière demande depuis de longues années que l’on arrête de consommer de la viande au profit de repas exclusivement végétaliens. C’est selon elle la seule façon de protéger durablement toutes les espèces animales.

Mais sa lettre va encore plus loin et dénonce les ravages causés par une pêche trop intensive en mer. « Chaque minute, jusqu’à 5 millions de poissons sont capturés et tués, c’est bien plus d’animaux que dans toute autre industrie, tandis que plus de 700 000 tonnes d’équipements sont déversées chaque année par des bateaux de pêche dans nos océans. Et les poissons ne sont pas les seules victimes : l’industrie aveugle piège, noie et mutile d’innombrables tortues, dauphins, baleines, phoques et oiseaux cruellement acceptés comme des prises accessoires. Mais votre film peut nous aider à changer de cap » écrit ainsi Thomasson.

Pour l’heure, on ne sait pas si Disney répondra favorablement ou non à cette demande. Le tournage se poursuit et le film devrait normalement sortir à l’horizon 2023.

Source : Cinemablend

Disney prépare un remake en live action de Taram et le Chaudron magique