Accueil » Actualité » Elon Musk a acheté 73 486 938 actions Twitter

Elon Musk a acheté 73 486 938 actions Twitter

Le milliardaire Elon Musk s’est octroyé une participation de près de 3 milliards de dollars de titres Twitter et devient le principal actionnaire de la plateforme.

Elon Musk a acheté une part massive de Twitter après s’être plaint que la plateforme de médias sociaux ne respecte pas la liberté d’expression. Cela fait de lui le principal actionnaire de la société, avec plus de quatre fois la participation de 2,25 % du fondateur de Twitter, Jack Dorsey.

Elon Musk est maintenant le plus gros actionnaire de Twitter (montage) - Crédits : Wikimedia(NASA/Bill Ingalls)/Twitter
Elon Musk est maintenant le plus gros actionnaire de Twitter (montage) – Crédits : Wikimedia(NASA/Bill Ingalls)/Twitter

Les actions boursières de Twitter ont bondi d’environ 26 % après la publication lundi du détail de l’achat effectué par Musk. En conséquence, la valeur boursière totale de Twitter a bondi d’environ 8 milliards de dollars. Puis l’action est redescendue, préservant tout de même une valorisation de 21 %. Sa participation valait environ 2,89 milliards de dollars, sur la base de la clôture du marché de vendredi. Mais après le bond du cours de l’action, les actions de Musk valent désormais plus de 3,5 milliards de dollars.

Un abonné très influent insatisfait de la politique de Twitter

Avec plus de 80 millions de followers, Elon Musk se classe dans le top 10 mondial des utilisateurs les plus populaires sur Twitter. Le mois dernier, il a interrogé cette masse d’abonnés, leur demandant si la plateforme adhère aux principes de la liberté d’expression. Après que plus de 70 % aient répondu non, il a demandé si une nouvelle plate-forme était nécessaire et a déclaré qu’il envisageait sérieusement de créer la sienne.

À lire aussi > Ukraine : Elon Musk devient Elona Musk face à Poutine

Ainsi, plutôt que de créer sa propre plateforme, l’homme bientôt trillionnaire a plutôt choisi de s’approprier Twitter. Car si sa participation est passive pour le moment, elle pourra éventuellement conduire à une participation active dans l’entreprise. Cette idée semble être tout à fait cohérente avec sa démarche.

Dan Ives, analyste chez Wedbush Securities, partage largement ce point de vue :

« Nous nous attendrions à ce que cette participation passive ne soit que le début de conversations plus larges avec le conseil d’administration […] la direction de Twitter qui pourrait finalement accorder une participation active et un rôle de propriété potentiellement plus agressif . »

À lire aussi > Elon Musk partage sa plus grande peur, et ce n’est pas réjouissant

Source : ScreenRant