Accueil » Actualité » Ukraine : Elon Musk devient Elona Musk face à Poutine

Ukraine : Elon Musk devient Elona Musk face à Poutine

Les provocations d’Elon au dirigeant Russe sont restées sans réponse. C’est le président tchétchène qui a pris la défense de Putin.

En réponse au défi de Musk lancé au dirigeant russe dans une tentative de le ridiculiser, le chef de la république tchétchène, Ramzan Kadyrov, a décidé d’affirmer son soutien à Vladimir Poutine en tapant sous la ceinture. Une insulte qu’Elon a décidé de retourner contre le chef d’Etat russe, la cible initiale.

Deux mondes et deux mentalités s’affrontent. L’homme fort de la Tchétchénie, dont le pays est tristement célèbre pour la persécution des homosexuels, et le milliardaire progressiste, produit de l’ultra capitalisme.

Elon Musk et Ramzan Kadyrov (montage) - Crédits : Wikimedia
Elon Musk et Ramzan Kadyrov (montage) – Crédits : Wikimedia

« Elon Musk, un conseil. Ne mesurez pas votre force à celle de Poutine », a-t-il écrit dans une publication sur Telegram. « Vladimir Vladimirovitch aura l’air antisportif quand il vous battra, un adversaire beaucoup plus faible », a-t-il déclaré, en utilisant le deuxième prénom de Vladimir Poutine.

Ramzan Kadyrov est très inspiré

Convaincu de ses arguments, le partisan de Poutine enchaîne au cas où nous n’aurions pas compris.

« Vous aurez besoin de gonfler ces muscles pour passer de la douce (efféminée) Elona au brutal Elon dont vous avez besoin. »

La solution, a-t-il suggéré, serait de s’entraîner à « l’Université des forces spéciales russes », qui, selon lui, « a battu les forces spéciales américaines en 2015 comme si de rien n’était ». Ou pour assister à l’Akhmat Fight Club, où il pourrait s’endurcir physiquement et mentalement, gagnant des nerfs d’acier.

Traduction de l'intervention de Ramzan Kadyrov publi/e sur le compte twitter d' Elon Musk - Crédits : Twitter/@elonmusk
Traduction de l’intervention de Ramzan Kadyrov publi/e sur le compte twitter d’ Elon Musk – Crédits : Twitter/@elonmusk

« Vous reviendrez de la République tchétchène une personne complètement différente Elona, c’est-à-dire Elon ».

Tout est possible quand on s’intéresse au personnage de Vladimirovitch, même celui de ne pas saisir le second degré. Mais dans un pays aussi traditionaliste que le sien, maintenir un discours sur-masculinisé semble aussi un moyen de garder un certain électorat de son côté.

Musk poursuit les enfantillages, sur les réseaux

En réponse, Musk a écrit : « Merci pour l’offre, mais un entraînement aussi excellent me donnerait trop d’avantages. S’il a peur de se battre, j’accepterais de n’utiliser que ma main gauche et je ne suis même pas gaucher. » Puis il a signé « Elona ».

Après avoir porté secours à l’Ukraine par le biais de Starlink, Elon Musk semble faire tout ce qu’il peut pour soutenir le pays subissant les offensives russes. Au risque même de se retrouver dans des situations aux limites de l’étrangeté.

L’ère des médias sociaux a réellement changé quelque chose à notre monde. Maintenant, des dirigeants qui se battent avec des ours affrontent des milliardaires qui donnent des noms étranges a leurs enfants dans des joutes verbales publiques. La fierté et la peur du ridicule viennent côtoyer les images d’horreurs devant nos yeux sidérés.

Source : Foxbusiness