Accueil » Dossier » Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?

Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?

1 : Une place pour Microsoft 2 : Une interface qui rompt avec l’existant 4 : La puissance des marques de Microsoft 5 : Une offre en pleine évolution

Des mobiles performants

Image 1 : Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?Image 2 : Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?Le Toshiba Tsunagi pour Orange

Steve Ballmer l’avait répété à l’envi lorsqu’il présentait les premiers prototypes équipés de Windows Phone 7 à Barcelone début 2010 : « la variété trop importante de configurations pénalisait les performances de Windows Mobile ». Pour cette nouvelle version entièrement repensée de zéro, Microsoft exige désormais des caractéristiques techniques minimales très précises sur les téléphones de ses partenaires.

  • Un écran multitouch 4 points avec une résolution de 800 x 400 pixels
  • Un processeur de 1 GHz
  • Un processeur graphique supportant le Direct X9
  • 256 Mo de RAM
  • 8 Go de mémoire flash
  • Un accéléromètre
  • Une boussole
  • Un capteur de luminosité
  • Un capteur de proximité
  • Une puce GPS
  • Un capteur photo de 5 mégapixels avec flash
  • Un tuner FM
  • Six « vrais » boutons : retour, démarrez, recherche, appareil photo, alimentation/veille, volume.

Avec de telles exigences, il est clair que WP7 évoluera dans un environnement bien plus cadré et presque sans risques. Revers de la médaille, Microsoft ne pourra plus se cacher derrière les problématiques de matériel au moindre dysfonctionnement des téléphones équipés de Windows Phone 7.

Sommaire :

  1. Une place pour Microsoft
  2. Une interface qui rompt avec l’existant
  3. Des mobiles performants
  4. La puissance des marques de Microsoft
  5. Une offre en pleine évolution