Accueil » Actualité » Huawei : le ciel s’éclaircit un peu pour le constructeur chinois

Huawei : le ciel s’éclaircit un peu pour le constructeur chinois

Image 1 : Huawei : le ciel s'éclaircit un peu pour le constructeur chinois

Voilà plus de deux semaines que le fabricant chinois Huawei est dans la tourmente. Mais les choses seraient sur le point de s’arranger. Une légère accalmie dans une tempête politico-économique qui n’a probablement pas fini de parler d’elle ?

Android Q sera disponible sur le Mate 20 Pro

Pour mémoire, rappelons qu’en mai dernier, l’administration Trump a signé un décret visant à interdire tout commerce entre le géant de la téléphonie et les entreprises américaines. Résultat : Google a interdit à Huawei d’utiliser Android et ses applications sur ses prochains modèles. Une décision qui a été suivie par de nombreux constructeurs et éditeurs, à commencer par Qualcomm, ARM, Intel, Panasonic ou même Microsoft.

Mais le tableau n’est peut-être pas si sombre pour Huawei. Premier point : après avoir rapidement quitté la Wi-Fi Alliance, Huawei y est entré de nouveau. Même chose du côté de la SD Association et du JEDEC (Joint Electron Device Engineering Council). Pas de panique, donc. Quoi qu’il arrive, les smartphones de la marque continueront à bénéficier du Wi-Fi et d’un port SD,malgré ce qu’on a pu lire ici et là sur le Web.

L’autre bonne nouvelle, c’est que le Mate 20 Pro, le téléphone de Huawei sorti en octobre dernier, va profiter de la bêta d’Android Q. Le smartphone avait en effet disparu de la liste des appareils pouvant bénéficier de la préversion d’Android Q, mais y a finalement été réintégré. Des négociations entre Google et Huawei seraient-elles en cours ? Rappelons que Donald Trump ne ferme pas complètement la porte à Huawei et se dit prêt à s’asseoir au tour d’une table pour discuter avec le géant chinois.

Android toujours d’actualité

Il va bien falloir que les deux parties trouvent un terrain d’entente. Car Huawei ne semble pas prêt à se détacher de Google et de son écosystème, du moins pas pour l’instant. Si les déclarations d’un cadre de l’entreprise laissaient entendre un nouveau système d’exploitation pour ce mois-ci, il n’en est rien. Huawei a clairement démenti l’arrivée d’un remplaçant à Android auprès d’Android Anthority, du moins pas dans l’immédiat.

Tantôt baptisé HongMeng OS, tantôt Ark OS, le système d’exploitation n’a pas encore été officialisé et aucune date de lancement n’a été réellement confirmée. Selon TechRadar, le système pourrait être prêt d’ici la fin de l’année et disponible en 2020. De notre côté, nous avons contacté un porte-parole de Huawei France, qui nous a assuré que le système d’exploitation Android restait la priorité de la marque en Europe. En définitive, tout n’est pas perdu et ce n’est pas peut-être le moment de revendre son smartphone Huawei à bas prix.