Accueil » Actualité » Hubble capture une vue incroyable d’une galaxie à 150 millions d’années-lumière de la Terre

Hubble capture une vue incroyable d’une galaxie à 150 millions d’années-lumière de la Terre

Le télescope de la NASA nous offre une fois de plus un cliché époustouflant d’une galaxie lointaine. À quelques mois de la retraite, Hubble n’a pas dit son dernier mot.

Le télescope Hubble a fêté ses 31 bougies le mois dernier. Alors que sa mission était censée s’arrêter en 2016, le retard pris par son remplaçant, le James Webb, a poussé la Nasa à repousser la retraite d’Hubble. Le petit nouveau devrait être lancé le 31 octobre 2021.

Image 1 : Hubble capture une vue incroyable d'une galaxie à 150 millions d'années-lumière de la Terre
Galaxie NGC 5037 vue par Hubble. Crédit : NASA

En attendant, Hubble ne se contente pas d’une préretraite et multiplie les découvertes et les clichés exceptionnels. Le mois dernier, la NASA dévoilait une photo impressionnante de la galaxie M61 située à 52 millions d’années-lumière de notre planète.

Aujourd’hui, c’est au tour de la galaxie NGC 5037 dans la constellation de la Vierge d’être immortalisée par le télescope. Distance de 150 millions d’années-lumière, elle a été découverte en 1785 par William Herschel. Il s’agit, comme notre Voie lactée, d’une galaxie en spirale.

Une instrumentation datant de 2009

Le télescope a connu entre 1990 et 2009 plusieurs maintenances et ajouts majeurs. C’est lors de la dernière opération, SM4, de mai 2009 que le télescope a reçu le module WFC3 à l’origine du cliché. Cette mission fut d’ailleurs l’une des dernières réalisées par la navette Atlantis avant l’arrêt du programme.

Malgré son âge avancé, ses capacités d’observations restent quasiment intacte. A noter qu’il est également extrêmement demandé par la communauté des astronomes. En effet, Hubble reçoit plus de 1000 requêtes annuelles d’observation et en honore presque 200.

Le module WFC3 (Wide Field Camera 3) est une caméra à grand champ polyvalente capable de couvrir une large bande de longueurs d’onde de l’ultraviolet à l’infrarouge. Cette caméra sert principalement pour l’observation de galaxies très lointaines, mais aussi des planètes de notre Système solaire.

En prenant différents clichés avec chacun des filtres de la caméra (le module ne peut pas capturer l’ensemble des bandes en même temps), la NASA peut reconstituer des images saisissantes. C’est d’ailleurs grâce au WFC3 qu’Hubble nous livre depuis maintenant 12 ans de nombreuses images toutes plus impressionnantes les unes que les autres comme la magnifique photo de NGC 2275, une galaxie spirale cotonneuse.

Nul doute qu’avant le retrait du service actif qui devrait avoir lieu un peu plus tard dans l’année, le télescope Hubble nous réserve encore quelques images à couper le souffle.

Source : digitaltrends