Accueil » Actualité » Il crashe sa Subaru BRZ en leasing, l’assurance refuse de payer à cause d’un échappement modifié

Il crashe sa Subaru BRZ en leasing, l’assurance refuse de payer à cause d’un échappement modifié

Un jeune canadien de 21 ans a crashé sa Subaru BRZ en location. La voiture âgée d’à peine un an a été déclarée en perte totale, mais la compagnie d’assurance a refusé de payer à cause d’un échappement modifié que le jeune automobiliste avait installé.

Au Canada, un jeune automobiliste de 21 ans du nom de Modasir Ayobi a cumulé deux emplois afin de pouvoir conduire la voiture de ses rêves, une Subaru BRZ de 2020. Le coupé de sport a d’ailleurs été lancé quelques mois avant la Toyota GR 86 de deuxième génération. Pour s’assoir au volant de sa Subaru BRZ en location, Modasir Ayobi paye 500 $ par mois et 7 200 $ par an pour l’assurance.

La Subaru BRZ
La Subaru BRZ – Crédit : Subaru

Le 12 mars dernier, le jeune canadien a crashé sa voiture de sport qui a alors été déclarée en perte totale. Cela peut arriver au niveau technique ou économique. Dans les deux cas, une perte totale signifie que la voiture est impossible à réparer. En fonction de l’assurance choisie par l’automobiliste, la compagnie indemnise selon la valeur agréée ou la valeur réelle. Dans le cas de Modasir Ayobi, il a fait une réclamation estimée à 35 000 $ à sa compagnie d’assurance. Celle-ci s’appelle Desjardins Assurances.

La Subaru BRZ de l’automobiliste canadien a été déclarée en perte totale après l’accident

L’automobiliste a eu la mauvaise surprise de découvrir que l’assurance refusait entièrement la réclamation. Pourquoi ? Tout simplement à cause d’un échappement modifié. Le jeune l’avait fait installer à la location de son véhicule pour augmenter sa sonorité. Néanmoins, Modasir Ayobi a gardé l’échappement d’origine avec l’intention de le remettre à la fin de son contrat de location.

Selon Desjardins Assurance, « votre véhicule est considéré comme modifié s’il a été changé de quelconque manière que ce soit par rapport à son état d’origine afin d’améliorer ou de modifier ses performances, son apparence ou d’augmenter sa valeur. Si vous apportez ou prévoyez d’apporter des modifications à votre véhicule, contactez-nous pour vérifier que nous sommes en mesure de vous assurer correctement ». L’automobiliste de 21 ans n’avait donc pas prévenu son assurance qu’il prévoyait d’installer un échappement modifié sur sa BRZ. D’après les termes de l’assurance, même un nouveau filtre à air pourrait être considéré comme une modification du véhicule. Cet incident prouve une nouvelle fois à quel point il est important de lire attentivement les clauses d’un contrat d’assurance.

Finalement, Desjardins Assurances a changé d’avis. La compagnie a accepté de payer la réclamation dans son intégralité. Cela est probablement dû au fait qu’elle a été contactée par les médias. En effet, l’expérience de Modasir Ayobi a été partagée sur la toile. Pour en revenir à la voiture, le constructeur japonais Subaru a annoncé l’année dernière que tous ses modèles, y compris la BRZ, seront électriques ou hybrides d’ici 2030.

Source : Carscoops