Accueil » Actualité » James Webb : le télescope capture une image spectaculaire de la nébuleuse de la Tarentule

James Webb : le télescope capture une image spectaculaire de la nébuleuse de la Tarentule

Le télescope spatial James Webb a livré une image spectaculaire de la nébuleuse de la Tarentule. Il a révélé les détails de cette nébuleuse située à 160 000 années-lumière de la Terre.

James Webb continue de livrer des images impressionnantes de l’univers. Après avoir capturé la splendeur de la galaxie fantôme, James Webb nous livre désormais les détails de la nébuleuse de la Tarentule. Aussi connue sous le nom de 30 Doradus, cette nébuleuse se situe à 160 000 années-lumière de la Terre. Elle se trouve plus précisément dans le Grand Nuage de Magellan.

La nébuleuse de la Tarentule observée par James Webb
La nébuleuse de la Tarentule observée par James Webb – Crédits : NASA, ESA, CSA, STScI, Webb ERO Production Team

L’image prise par la caméra proche infrarouge (NIRCam) du télescope spatial de la NASA nous permet de voir le gaz et la poussière de la nébuleuse. D’autres galaxies lointaines peuvent être aperçues en arrière-plan. En plus d’être la plus grosse nébuleuse connue, 30 Doradus est la région de formation d’étoiles la plus brillante des galaxies les plus proches de notre Voie lactée.

James Webb va percer les secrets des pépinières stellaires

La NASA a expliqué que la nébuleuse de la Tarentule est très intéressante pour les astronomes pour une raison bien spécifique. En effet, elle a un type de composition chimique similaire à celui des régions de formation d’étoiles lorsque le cosmos n’avait que quelques milliards d’années. À ce moment-là, la formation d’étoiles était à son apogée. Comme vous pouvez le voir sur l’image partagée par la NASA, la région la plus active de la nébuleuse se caractérise par de scintillantes jeunes étoiles massives. Capturées avec l’instrument NIRCam, ces étoiles apparaissent bleu pâle.

Ainsi, percer les mystères de la nébuleuse de la Tarentule permettra de mieux comprendre la formation des étoiles au « début » du cosmos. « Malgré les milliers d’années d’observation des étoiles par l’humanité, le processus de formation des étoiles recèle encore de nombreux mystères, dont beaucoup sont dus à notre incapacité antérieure à obtenir des images nettes de ce qui se passait derrière les épais nuages des pépinières stellaires », a précisé la NASA.

Grâce au télescope James Webb lancé en décembre 2021, nous allons pouvoir découvrir de nouvelles facettes de l’univers encore jamais vues jusqu’à présent et mieux comprendre le cosmos. Par exemple, le télescope nous a récemment fait découvrir de nouvelles images incroyables de Jupiter et de ses aurores.

Source : Space.com