Accueil » Actualité » James Webb et Hubble capturent la splendeur de la « galaxie fantôme »

James Webb et Hubble capturent la splendeur de la « galaxie fantôme »

Les télescopes James Webb et Hubble ont combiné leurs forces pour nous offrir des clichés mirifiques de Messier 74 surnommée la galaxie fantôme.

Image 1 : James Webb et Hubble capturent la splendeur de la "galaxie fantôme"
Crédit : ESA/Webb, NASA & CSA, J. Lee and the PHANGS-JWST Team; ESA/Hubble & NASA, R. Chandar

James Webb vient de nous révéler des images stupéfiantes de Jupiter et de ses aurores. Le télescope spatial commence à peine ses observations cosmiques mais celles-ci nourrissent déjà abondamment la panse des scientifiques. Dernièrement, il a capturé des images de la galaxie M74. Et les astronomes ont combiné ses données avec celles de son collègue Hubble pour produire des clichés spectaculaires de la fameuse galaxie.

On peut y admirer les nuages de gaz, la poussière et les régions de formation d’étoiles. Il est même possible d’observer le cosmos lointain scintillant au fond de l’image. Messier 74 est une galaxie fantôme en spirale. Elle a été surnommée ainsi en raison de sa faible luminosité qui empêche les observateurs amateurs de la repérer dans le ciel malgré sa proximité relative. Elle se trouve à environ 32 millions d’années-lumière de notre planète.

James Webb immortalise la galaxie fantôme

Après avoir immortalisé la galaxie de la Roue de chariot, James Webb s’est donc attaqué à M74. Une galaxie dont l’étude approfondie sera essentielle pour comprendre certaines subtilités cosmiques. Et pour cause, la galaxie embarque des pouponnières stellaires où naissent les étoiles à un rythme très soutenu. Une meilleure compréhension de ce cycle essentiel de l’univers fera avancer sensiblement la recherche scientifique.

À lire > James Webb repère Earendel, l’étoile la plus lointaine jamais observée

M74 a un peu plus de 13 milliards d’années. C’est une galaxie spirale comme notre propre Voie lactée qui est toutefois un peu plus ancienne. Ce qu’elle pourrait nous apprendre sur la formation des étoiles pourrait bel et bien s’appliquer à notre voisinage galactique immédiat.

Ci-dessous, vous retrouverez plusieurs vues de la galaxie à travers différentes longueurs d’onde. Certaines mettent en évidence des détails intéressants, la vue infrarouge de Webb permettant notamment de distinguer des points de lumière individuels.

Il faudra toutefois patienter un certain temps avant que ces données puissent être passées au crible par les équipes scientifiques. Une fois chose faite, elles pourront tirer des conclusions pertinentes sur la formation des étoiles dans ces galaxies spirales voisines.

Image 2 : James Webb et Hubble capturent la splendeur de la "galaxie fantôme"
Crédit : ESA/Webb, NASA & CSA, J. Lee and the PHANGS-JWST Team; ESA/Hubble & NASA, R. Chandar