Accueil » Actualité » Justice League : pourquoi le Snyder Cut n’est pas diffusé en 16:9 ?

Justice League : pourquoi le Snyder Cut n’est pas diffusé en 16:9 ?

Surprise en voulant visionner le Snyder Cut sur HBO Max : Justice League n’est pas proposé en écran large. Ce n’est pas pourtant pas une simple question technique, mais un choix artistique assumé.

Après de longs mois d’attente, les fans peuvent enfin découvrir depuis aujourd’hui la version Snyder Cut de Justice League. Mais certains déchantent déjà ! En effet, en lançant le film, deux larges bandes noires viennent encercler l’image. Il serait donc impossible de visionner le programme en 16:9. L’image semble comme rognée. Cet aspect n’a pas manqué de dérouter de nombreux spectateurs, habitués à des formats bien plus qualitatifs pour de tels films. En publiant uniquement le travail de Snyder sur une plateforme de streaming, Warner aurait été obligé de faire des concessions sur la qualité visuelle de l’oeuvre. Mais ce n’est pas le cas.

Justice League se dévoile dans un format décevant - Crédit : Warner Bros
Justice League se dévoile dans un format décevant – Crédit : Warner Bros

Considéré comme « old-school » par beaucoup, ce format pose question sur la qualité même d’une expérience cinématographique sur petit écran. Sauf qu’il s’agit de la volonté même de Snyder !

Un format déroutant

La capacité technique de la plateforme n’est pas responsable de ce format. C’est à Snyder que l’on doit ce choix aussi déroutant qu’inattendu. Selon ses propres mots, le réalisateur se dit obsédé par « le grand carré », depuis le montage des séquences de Batman vs Superman au format IMAX.

Ainsi, lorsque le réalisateur s’est attaqué à Justice League, il a volontairement tourné les scènes additionnels avec ce seul format en tête. A l’époque, il n’était pas encore prévu que le projet devienne une exclusivité pour la plateforme HBO Max. Sur un écran de cinéma traditionnel, cela aura sûrement moins choqué les fans. Mais sur un ordinateur ou une télévision, il est évident que la qualité n’est pas au rendez-vous. Pourtant, ce n’est pas le seul obstacle qui semble refroidir le public.

Malgré des premiers retours dithyrambiques, le public semble avoir bien du mal avec la durée totale du film. Avec ses quatre heures au compteur, beaucoup finissent pas abandonner avant la fin. La production n’avait d’ailleurs pas hésité à ironiser sur le sujet. Hier, les créatifs ont publié un faux arrêt de travail sur la toile pour que les fans puissent voir le film en toute quiétude. Mais visiblement, cette durée seule reste le seul point noir du projet, qui en rebutera sûrement encore beaucoup.

Mais qu’importe : Justice League risque fort de faire un vrai carton d’audience malgré tout, permettant à la Warner de rattraper ses pertes sur l’année 2020. Alors que les cinémas ré-ouvrent progressivement leurs portes outre-Atlantique, les productions pourraient enfin voir le bout du tunnel avant les fêtes de fin d’année.

Source : Tomsguide.com