Accueil » Actualité » L’objet cubique découvert sur la face cachée de la lune n’est plus un mystère

L’objet cubique découvert sur la face cachée de la lune n’est plus un mystère

Le rover chinois Yutu 2 avait repéré début décembre cette forme étrangement cubique aux alentours du cratère Von Kármán sur la lune. Nous savons enfin ce que c’est.

La nouvelle n’est pas si surprenante. Après que nombre d’entre nous se soient pris à rêver d’un objet laissé là par des aliens, une prise de vue rapprochée vient d’être diffusée par l’agence spatiale chinoise. La forme étrangement cubique repérée sur la face cachée de la lune est un simple rocher aux dimensions tout à fait modestes.

On peut distinguer la forme rocheuse sur le bord du cratère Von Kármán - Crédits : CNSA-CLEP
On peut distinguer la forme rocheuse sur le bord du cratère Von Kármán – Crédits : CNSA-CLEP

Il aura fallu plus d’un mois à l’agence spatiale pour se rapprocher suffisamment. La surface accidentée du régolithe, la couche superficielle de la lune, rend les manœuvres pour le moins difficiles pour les ingénieurs chinois assis aux postes de commande sur terre. Sans parler du décalage existant entre les ordres émis et la mise en exécution par le rover. Si la NASA met au point le laser pour les communications spatiales, celles-ci s’effectuent encore par radio de nos jours.

La hutte devient le lapin de jade

Pour autant, cet objet qui est maintenant un bloc de roches (vraisemblablement éjecté par l’impact d’un astéroïde avec la lune) continu d’attirer l’attention. Sa forme se présente cette fois-ci sous un angle bien différent. Et ce n’est plus un cube aux allures de hutte qui nous apparait, mais plutôt un lapin affairé à manger. Ainsi, preuve de la puissance de notre imagination, ce qui était une petite maison est maintenant surnommé le Jade Rabbit, ou lapin de jade en français.

Le Jade Rabbit - Crédits : CNSA-CNEP
Le Jade Rabbit – Crédits : CNSA-CNEP

Si cette trivialité apparente contraste avec l’exigence de la science, elle est simplement la conséquence de la fascination qu’exercent les découvertes extraterrestres sur nos esprits curieux. Elle ne vient en aucun cas témoigner d’un manque de sérieux quant aux études mises en œuvre par nos voisins de l’est.

La mission de Yutu 2 est déjà la plus longue mission lunaire jamais exécutée. Le rover lunaire chinois est alimenté par des batteries solaires lui permettant une autonomie qui n’était pas envisageable il y a seulement quelques années. Et si les nuits solaires le force à des hibernations successives, il ne manquera pas de fournir aux scientifiques des données précieuses et inédites sur la composition du sol de notre satellite naturel.

Pourtant, si vous ne percevez pas encore la valeur et la portée de telles explorations, peut-être devrions nous vous rappeler que ce type de recherches a mis en exergue que la lune a suffisamment d’oxygène à sa surface pour maintenir des milliards de personnes en vie pendant 100000 ans. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres découvertes passées, et à venir.

Source : Cnet