Accueil » Actualité » La NASA révèle l’impact de la fusée chinoise sur la Lune

La NASA révèle l’impact de la fusée chinoise sur la Lune

La NASA a repéré le cratère d’impact d’un morceau de fusée chinoise qui s’est écrasé sur la Lune en mars. La sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter a capturé la photo du nouveau cratère qui est désormais présent à la surface de la Lune.

Au mois de mars cette année, un morceau de fusée à la dérive s’est écrasé sur la Lune. Cet impact avait été annoncé à l’avance par l’astronome amateur Bill Gray. Il pensait initialement que c’était un morceau d’une fusée de SpaceX qui allait entrer en collision avec la Lune. Finalement, Bill Gray s’est rendu compte que le débris qui allait s’écraser sur notre satellite naturel provenait d’une ancienne fusée chinoise.

Le double cratère d'impact sur la Lune
Le double cratère d’impact sur la Lune – Crédits : NASA / Goddard / Arizona State University

L’impact a eu lieu le 4 mars dernier. Il a créé un cratère que nous n’avions encore jamais vu. Néanmoins, la sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter vient enfin de le repérer. L’agence spatiale américaine a ainsi pu partager la première photo du cratère d’impact du morceau de fusée chinoise sur la Lune.

À lire aussi > Les crimes commis sur la Lune seront punis au Canada

Le cratère d’impact du morceau de la fusée chinoise sur la Lune est en fait un double cratère

Le cratère repéré n’est pas un cratère d’impact comme les autres. La NASA a expliqué dans un communiqué que : « étonnamment, le cratère est en fait composé de deux cratères, un cratère est (18 mètres de diamètre) superposé à un cratère ouest (16 mètres de diamètre) ». La vidéo ci-dessous reproduit l’impact du débris spatial sur la Lune.

L’agence spatiale américaine ne s’attendait pas à ce que l’impact crée un double cratère. Généralement, l’impact d’un morceau de fusée où la masse est concentrée à l’extrémité du moteur ne provoque qu’un seul cratère. Ce double cratère laisse donc suggérer que le débris qui s’est écrasé à la surface de la Lune avait de la masse concentrée à chaque extrémité.

Selon des chercheurs de l’université de l’Arizona, le débris était le booster de la mission Chang’e 5-T1 lancée en 2014. Le gouvernement chinois a cependant affirmé que l’astronome Bill Gray et les autres chercheurs se trompent. De son côté, la NASA n’a pas confirmé l’origine de la fusée. L’agence spatiale a effectivement déclaré que « l’origine du corps de la fusée reste incertaine ». En tout cas, un porte-parole de l’agence spatiale a affirmé que « cet objet ne provient pas d’une mission de la NASA ». Il a aussi ajouté que l’équipe de chercheurs de l’université de l’Arizona « a très probablement identifié l’origine de cet objet ». Étant donné que l’objet spatial en question s’est désagrégé à l’impact, son origine ne sera probablement jamais confirmée.

Source : CNET