Accueil » Actualité » La voiture volante AirCar a effectué son premier vol entre deux villes

La voiture volante AirCar a effectué son premier vol entre deux villes

Propulsé par un moteur BMW, ce prototype a réussi son premier vol entre deux villes après de nombreux essais et des années de développement. Un nouveau prototype de préproduction serait en préparation.

Les fans de Retour Vers le Futur ont certainement tous rêvé un jour de prononcer cette réplique : « Là où on va, on n’a pas besoin… de route ». Ce rêve est en train de devenir réalité pour un inventeur nommé Stefan Klein. Depuis plus de 30 ans, il travaille sur son projet AirCar et le troisième prototype vient d’effectuer son premier vol entre 2 aéroports de Slovaquie après avoir effectué plus de 40 heures de vols tests.

Image 1 : La voiture volante AirCar a effectué son premier vol entre deux villes
Crédit : Klein Vision

L’engin a parcouru la distance qui sépare les aéroports de Nitra et Bratislava en 35 minutes à une altitude de 2500 mètres et une vitesse de 170 km/h. Ce prototype est équipé d’un moteur diesel BMW de 158 chevaux et peut accueillir 2 personnes pour une masse totale de 200 kg. La version finale devrait quant à elle pouvoir atteindre les 300 km/h grâce à un moteur de 296 chevaux et une hélice à profil variable. L’autonomie annoncée est de 1000 kilomètres.

Une voiture volante ou… un avion roulant

Contrairement à la voiture volante de Porsche et Boeing, l’AirCar dispose d’ailes et d’une queue rétractables. La transformation nécessite un peu moins de trois minutes et permet de passer d’une voiture presque classique (si l’on oublie l’hélice, l’arrière ressemble à un aileron tuning grandement exagéré) à un avion peu commun.

Néanmoins, inutile d’espérer vous envoler au moindre signe de ralentissement, car la transformation ne se fait qu’à l’arrêt et la voiture a besoin d’une piste pour décoller. Pas de décollage vertical à la Toyota qui transforme ses roues en rotors, ni de moyen de concurrencer directement la Delorean, mais un très grand pas en avant pour la société Klein Vision.

Selon l’inventeur, avant sa commercialisation, l’AirCar sera homologuée M1, c’est-à-dire dans la catégorie véhicule motorisé avec un conducteur et huit passagers. Vous pourrez donc la conduire avec un permis B classique. Cependant, elle aura également la certification CS-23 de l’EASA (l’agence européenne chargée de la sécurité aérienne) et son propriétaire devra donc également posséder un brevet de pilotage. Conditions parfaitement logiques étant donné la conception hybride de la voiture.

Le prix de l’AirCar et sa date de sortie ne sont pas encore connus, mais l’inventeur travaillerait déjà sur une déclinaison en quatre places et peut-être même une version amphibie.

Source : carscoop