Accueil » Actualité » Sous la Louisiane, les stigmates de 16 m de haut de l’astéroïde qui a détruit les dinosaures

Sous la Louisiane, les stigmates de 16 m de haut de l’astéroïde qui a détruit les dinosaures

L’impact de l’astéroïde qui a entraîné l’extinction des dinosaures a aussi déclenché un tsunami gigantesque. Selon une nouvelle étude, celui-ci était tellement puissant qu’il a laissé des rides géantes de 16 m de haut au fond de l’océan.

Il y a environ 66 millions d’années, un astéroïde a percuté la Terre causant ainsi l’extinction des dinosaures, mais pas que. L’impact était tellement fort qu’il a créé un gigantesque tsunami avec des vagues de plus de 1500 m de haut à la surface de la Terre. Des preuves géologiques témoignent aujourd’hui de la puissance de ce tsunami. En effet, des chercheurs de l’université de la Louisiane à Lafayette viennent de publier une nouvelle étude dans le journal Earth and Planetary Science Letters.

L'impact de l'astéroïde a entraîné l'extinction des dinosaures
L’impact de l’astéroïde a entraîné l’extinction des dinosaures – Crédit : Pixabay

Les chercheurs ont découvert que les vagues du tsunami ont créé des « rides géantes » au fond de l’océan sur leur passage. Ces rides géologiques sont les plus grandes que nous connaissons à l’heure actuelle sur Terre. Elles mesurent 16 m de haut et se trouvent à 1500 m de profondeur sous la région du lac Iatt qui se situe en Louisiane. Au moment de l’extinction Crétacé-Paléogène, cette région était recouverte par l’océan. D’ailleurs, une récente étude a démontré que l’extinction des dinosaures a entraîné la naissance des forêts tropicales modernes.

Les rides de 16 m de haut ont été laissées par les vagues de 1 500 m de haut du tsunami suivant l’impact de l’astéroïde

En étudiant la taille et l’orientation de ces rides géantes, les chercheurs se sont rendu compte qu’elles se sont bel et bien formées après l’impact de l’astéroïde qui a donné le coup de grâce aux dinosaures. L’astéroïde a percuté la péninsule du Yucatán entraînant le tsunami du cratère d’impact de Chicxulub. Les vagues se sont alors précipitées dans les zones d’eau peu profonde, ce qui a laissé des rides géantes sur le fond marin.

Le chercheur Gary Kinsland qui a mené l’étude explique que l’apparition « d’ondulations de cette taille signifie que quelque chose de très important a dû perturber la colonne d’eau. C’est juste une preuve supplémentaire que l’impact de Chicxulub a mis fin à la période du Crétacé ». Mais alors, comment est-ce que les rides géantes ne se sont pas atténuées après 66 millions d’années ? On retrouve le même phénomène avec les rides laissées par les vagues sur le sable, mais celles-ci ne durent que quelques secondes.

En fait, Gary Kinsland a expliqué que les rides géantes laissées par le tsunami étaient suffisamment profondes sous l’eau pour rester intactes, même lorsque le golfe du Mexique était balayé par les tempêtes. Ensuite, les rides ont été recouvertes par du schiste qui est une roche sédimentaire à l’aspect feuilleté composée de boue mélangée à de l’argile et à des fragments minéraux. Le schiste a enterré les rides sur une période de 5 millions d’années, il y a 66 à 56 millions d’années à l’époque du Paléocène. Des couches de sédiments plus jeunes se sont ajoutées au fur et à mesure des années. C’est ainsi que ces rides géantes qui sont aujourd’hui la preuve du tsunami extrêmement dévastateur sont restées intactes.

Source : Live Science