Accueil » Actualité » iPad : plus fort que l’Oled, le mini led investirait les écrans Retina des tablettes d’Apple

iPad : plus fort que l’Oled, le mini led investirait les écrans Retina des tablettes d’Apple

Un écran Mini-LED serait en préparation pour équiper les iPad et les Mac Book en fin d’année prochaine ou début 2021, d’après l’analyste Ming-Chi Kuo. Après le Samsung Galaxy Fold, le Xiaomi Mi Mix Alpha et le Microsoft Surface Duo, ce serait donc au tour d’Apple d’innover en termes d’affichage.

La rentrée technologique 2019 aura mis les écrans et les nouveaux systèmes d’affichage à l’honneur.

Samsung vient de lancer son Galaxy Fold, un smartphone pliable à deux écrans. Et même si le modèle rencontre des problèmes de fragilité, il reste une première pour la compagnie coréenne, et marque un tournant dans les technologies d’affichage sur mobile.

Image 1 : iPad : plus fort que l'Oled, le mini led investirait les écrans Retina des tablettes d'Apple

Xiaomi a également présenté un modèle de smartphone muni d’un système d’affichage innovant. Le Xiaomi Mi Mix Alpha dispose d’un écran à 360° qui recouvre pratiquement tout l’appareil.

Et plus récemment, à l’occasion de la conférence Surface 2019, Microsoft a dévoilé le Surface Duo et le Surface Neo, son smartphone et sa tablette double écran. Enfin, la firme de Redmond a aussi officialisé le lancement de Windows 10X, son système d’exploitation dédié aux plateformes à double écran.

La tendance semble se poursuivre avec les dernières déclarations de Ming-Chi Kuo. L’analyste qui s’est fait un nom grâce à la qualité de ses prédictions annonce que les prochains écrans d’Apple intègreront la technologie Mini-LED.

Les écrans Mini-LED équiperont les Mac Book et les iPad dès la fin 2020

Ming-Chi Kuo semble très bien renseigné : les écrans d’iPad et de Mac Book seront dotés d’environ 10 000 LED d’une taille inférieure à 200 microns, et ils seront disponibles à la fin de l’année prochaine ou au début de 2021. Kuo ajoute qu’Apple aurait opté pour cette technologie plutôt que l’OLED pour réduire sa dépendance à Samsung. La marque à la pomme aurait donc choisi LG comme fournisseur de ses futurs écrans avec le concours d’autres fournisseurs de composants tels qu’Epsitar.

Des déclarations qui semblent se confirmer puisque le président d’Epistar a déclaré dans la presse taiwanaise que sa compagnie travaille au développement de tablettes, de smartphones et d’écrans qui vont fortement accroitre la demande de Mini-LED dèsle milieu de l’année prochaine.

Si les déclarations se confirment, le prix de vente des nouveaux modèles risque de grimper en flèche alors que de son côté le coût des écrans OLED devrait baisser.

Source : Digitimes