Accueil » Actualité » Mars : pourquoi InSight s’est volontairement recouvert de sable ?

Mars : pourquoi InSight s’est volontairement recouvert de sable ?

L’atterrisseur InSight de la NASA s’offre une douche inattendue, en profitant du sol martien pour nettoyer ses panneaux solaires d’une manière contre-intuitive afin de les recharger. Ces derniers étaient couverts de poussière, ce qui l’empêchait de mener à bien sa mission.

L’atterrisseur robotisé InSight de la NASA se trouvait dans une situation périlleuse depuis près d’un an maintenant. En effet, d’épais amas de poussière bloquaient ses panneaux solaires, contraignant ses opérateurs à envisager d’éteindre tous ses équipements, sauf les plus essentiels, afin d’économiser sa précieuse énergie.

InSight NASA - NASA
InSight NASA – Crédit : NASA

InSight avait atterri sur Mars en 2018, et devait étudier le sol martien en effectuant des mesures pour déterminer sa structure, sa composition et son activité sismique. Après plusieurs essais qui se sont soldés par des échecs, la NASA a dû se montrer patiente avec son robot. C’est finalement en 2020 que la taupe d’InSight est parvenue à creuser la surface martienne. Depuis, le rover n’est plus en mesure de continuer sa mission, notamment à cause de la poussière martienne qui bloque ses panneaux solaires.

Sans électricité, InSight ne peut non seulement pas poursuivre ses activités, mais il risque de geler complètement pendant les froides nuits martiennes. La NASA a donc opté pour une solution de dernier recours pour sauver sa mission. Après avoir suivi une phase d’économie d’énergie, l’atterrisseur s’est essayé aux gommages au sable afin d’augmenter son énergie.

InSight nettoie ses panneaux solaires avec du sable

Mars s’approche de l’aphélie, son point le plus éloigné du Soleil. Cela signifie que moins de lumière solaire atteint les panneaux solaires recouverts de poussière de l’engin spatial, réduisant ainsi leur rendement énergétique. Une fois que Mars aura atteint l’aphélie, InSight réservera son énergie pour son chauffage, son ordinateur et d’autres composants clés. En attendant, la NASA a voulu retarder de quelques semaines l’arrêt des instruments pour continuer les opérations scientifiques en nettoyant les panneaux solaires.

L’équipe a demandé à l’engin spatial de déterrer et de déposer du sable sur ses panneaux solaires couverts de poussière. Le sable et le vent ont permis de repousser une partie de la poussière et de fournir aux panneaux solaires de l’atterrisseur InSight l’énergie dont ils avaient tant besoin, explique la NASA dans un communiqué de presse. Le résultat est un gain d’environ 30 wattheures d’énergie par jour martien.

Bien que cela soit insuffisant pour faire fonctionner InSight jusqu’à la prochaine période d’aphélie, cela devrait permettre aux instruments de continuer à fonctionner pendant quelques semaines supplémentaires. En août, Mars commencera à se rapprocher à nouveau du Soleil, et les travaux scientifiques pourront reprendre.

Source : NASA