Accueil » Actualité » Des processeurs Microsoft dans les prochaines Surface ?

Des processeurs Microsoft dans les prochaines Surface ?

Microsoft serait en train d’internaliser la construction des puces pour ses tablettes Surface, suite à la publication d’offres d’emploi dans ce domaine.

Image 1 : Des processeurs Microsoft dans les prochaines Surface ?

Une offre d’emploi diffusée par Microsoft sur LinkedIn suggérerait que le géant de l’informatique envisagerait de construire ses propres puces électroniques pour sa prochaine génération de tablettes Surface.

À lire aussi > Surface Pro 8 : écran 120 Hz, ports Thunderbolt, les détails fuitent avant l’évènement de Microsoft

Une offre d’emploi de directeur en charge de la conception de puces électroniques diffusée par Microsoft Surface

Repérée par le site HotHardware, cette offre d’emploi démontre que Microsoft est à la recherche d’un directeur de l’architecture SoC (System on a chip, ou « système sur une puce » en français). Cette simple annonce d’emploi ne peut pas confirmer à elle seule que Microsoft envisage de créer une puce personnalisée. Mais sa publication apparaît au même moment qu’une autre révélation dans ce domaine.

En effet, selon d’autres informations diffusées sur Twitter, un accord de collaboration serait en cours de constitution entre Microsoft et le constructeur de puces électroniques AMD pour développer un nouveau processeur Arm pour ordinateurs portables. Ce dernier offrirait de meilleures performances graphiques que le modèle Qualcomm actuel, construit sur la base d’une architecture plus ancienne.

À lire aussi > Microsoft Windows 11 : installez la mise à jour gratuitement dès maintenant

Construction de puces en interne : Microsoft suit le même chemin qu’Apple et Google pour réduire ses coûts

Bloomberg avait déjà révélé en fin d’année dernière que Microsoft préparait la construction en interne de ses propres puces électroniques pour les serveurs informatiques utilisés pour alimenter son service de cloud. Cette internalisation était également envisagée pour certains ordinateurs Surface. Le département dédié à la conception de puces avait été rattaché à l’activité Cloud d’Azure.

Microsoft aurait d’ailleurs embauché des ingénieurs experts en processeurs issus des constructeurs Intel, AMD, Nvidia et Qualcomm, dans ce but précis. À noter pour rappel que le Surface Pro X, annoncée en octobre 2019, sera alimenté par une puce personnalisée baptisée Microsoft SQ1. La firme de Bill Gates n’a pas développé ce micro-processeur seule, puisqu’il a été développé conjointement avec Qualcomm. Mais le SQ1 est sans doute la première étape vers l’apparition de puces 100 % Microsoft dans les mois ou les années à venir.

À lire aussi > Microsoft Surface Laptop 4 : une fuite révèle la date de sortie et les configurations Intel et AMD

En réduisant sa dépendance à l’égard de ses fournisseurs, la construction de puces entièrement en interne devrait également offrir à Microsoft un meilleur contrôle sur les performances de ses appareils et leur coût. Apple et Google suivent le même chemin depuis un peu plus de temps.

Source : Phone Arena