Accueil » Actualité » NASA : Osiris-Rex a atterri sur l’astéroïde Bénou avec succès

NASA : Osiris-Rex a atterri sur l’astéroïde Bénou avec succès

La mission Osiris-Rex de la NASA vise à collecter des échantillons sur l’astéroïde Bénou et de les rapatrier sur Terre, afin de les analyser.

La sonde spatiale a décollé en septembre 2016 à partir d’un lanceur Atlas V-411. L’objectif était de récolter des échantillons de l’astéroïde, qui pourrait permettre d’apprendre beaucoup de choses. L’astéroïde Bénou, qui a été découvert en 1999, fait environ 500 mètres de diamètre. L’objectif de la mission est également de recueillir plus d’informations sur son orbite, qui a une probabilité très faible mais existante de rentrer en collision avec la Terre.

Crédits : Pixabay
Crédits : Pixabay

Comme prévu, La manœuvre n’a pas été une promenade de santé. La NASA s’était aperçue en 2019 qu’elle avait mésestimé la difficulté de l’atterrissage, sous-estimant la surface abrupte et rocailleuse de l’astéroïde. Après plusieurs heures de manœuvres et d’étapes fastidieuses, la sonde a finalement pu se poser avec succès. Après avoir passé environ deux ans en orbite autour de Bénou, la sonde Osiris-Rex a donc finalement pu approcher l’astéroïde.

Osiris-Rex a d’ores et déjà entamé la collecte d’échantillons et devrait être de retour sur Terre en 2023. D’après les données envoyées par la sonde, tout porte à croire que l’atterrissage s’est passé sans problème. Les équipes de la NASA auront accès aux données très rapidement, et vont pouvoir commencer les analyses. La NASA est très satisfaite du déroulement des opérations jusqu’à présent, cette mission étant la première de l’histoire à approcher un astéroïde avec succès.

Les analyses de la NASA pourraient révéler des informations cruciales sur les origines de la vie

Les scientifiques de la NASA pensent que l’analyse de Bénou pourrait donner des indices cruciaux sur l’histoire de notre système solaire, et l’origine de la vie. Les données envoyées par la sonde seront analysées en direct. Il sera toutefois vital de rapatrier les échantillons pour pouvoir procéder à des examens plus poussés. En effet, les capacités d’analyse de la sonde sont limitées, . L’observation directe de l’astéroïde ne peut également pas permettre d’en apprendre beaucoup, Bénou ne reflétant que 4% de la lumière.

L’astéroïde aurait vu le jour dans les 10 premiers millions d’années d’existence du système solaire. Sa composition n’a probablement pas été modifiée de façon significative, d’après la NASA. Elle pourrait donc se révéler être une vraie mine d’informations sur le développement de notre système. D’autre part, la NASA soupçonne que la position de Bénou ait changé plusieurs fois au cours de l’histoire. Elle compte donc en apprendre davantage sur ses mouvements au cours des âges. Les premiers résultats seront connus très bientôt. D’autres découvertes pourraient intervenir en 2023, lors du rapatriement des échantillons sur Terre.

Source : Digitaltrends