Accueil » Actualité » La NASA prend les menaces d’astéroïdes très au sérieux

La NASA prend les menaces d’astéroïdes très au sérieux

L’agence spatiale américaine se prépare à une collision avec un astéroïde.

« Nous devons nous assurer que les gens comprennent qu’il ne s’agit pas d’Hollywood ni de films (…) Il s’agit en fait de protéger la seule planète capable à l’heure actuelle d’accueillir la vie et qui est la planète Terre ». Ces mots ne sont pas tirés d’un dialogue du dernier film catastrophe de l’année, mais d’un discours prononcé par l’administrateur de la NASA Jim Bridinstine, lors de la récente Conférence de défense planétaire de l’Académie internationale d’astronautique.

Bridinstine a également insisté sur l’importance de prendre les astéroïdes au sérieux : « Ces événements ne sont pas rares. En fait, un météore de 20 mètres a explosé à 23 km au-dessus de la surface de la Terre, endommageant des bâtiments de la ville de Tcheliabinsk (Russie) et envoyant plus de 1 500 personnes à l’hôpital en raison des débris venant de l’onde de choc. »

Image 1 : La NASA prend les menaces d'astéroïdes très au sérieux

Rien qu’au XXe siècle, trois impacts ont déjà été signalés : à Tunguska (Russie) en 1908, où un astéroïde a rasé plus de 2 000 kilomètres carrés et n’a heureusement pas fait de victimes humaines, au Brésil en 1930 et le dernier à Tcheliabinsk (Russie encore). Bridinstine a également déclaré que nous devrions nous attendre à ce genre d’événement cosmique tous les 60 ans.

Cela étant dit, l’un des centres de recherche et de développement de la NASA, Jet Propulsion Laboratory, ne semble pas partager la même opinion que Bridinstine. Dans une déclaration, l’équipe contredit les prédictions de Bridinstine : «La NASA ne connaît aucun astéroïde ni aucune comète actuellement en collision avec la Terre. La probabilité d’une collision majeure est donc très faible. En fait, autant que nous puissions en juger, aucun objet de grande taille ne heurtera la Terre dans les prochains siècles. ».

Alors que l’idée d’un astéroïde frappant la Terre et détruisant tout dans son impact fasse soit en effet inquiétante, le fait que ces experts ne soient pas d’accord sur ces hypothèses est encore moins rassurant. En attendant, la NASA se prépare à l’éventualité. Elle a profité de la Conférence sur la défense planétaire pour s’exercer en participant avec d’autres agences internationales présentes à une simulation de collision avec un astéroïde. Les résultats de cette mission fictive sont partagés en direct avec le public sur un compte Twitter spécialement créé par l’agence spaciale européenne.

La NASA a également récemment signé un contrat de 69 millions de dollars avec la société d’exploration spatiale privée SpaceX pour mener une mission connue sous le nom de projet DART, dont l’objectif est de rediriger la trajectoire d’un astéroïde et, espérons-le, l’empêcher d’atteindre la Terre.

>>> Lire aussi : La Nasa retournera sur la Lune d’ici 5 ans