Accueil » Actualité » Netflix : une championne d’échecs demande 5 millions de dollars pour diffamation

Netflix : une championne d’échecs demande 5 millions de dollars pour diffamation

La championne d’échecs Nona Gaprindashvili réclame 5 millions de dollars de dommages et intérêts à Netflix. En cause, un commentaire dans le dernier épisode de la mini-série le Jeu de la Dame. Un commentaire jugé sexiste, rabaissant, et incorrect.

Le Jeu de la Dame (The Queen’s Gambit en anglais) est une mini-série américaine de 7 épisodes, adaptation d’une nouvelle de Walter Tevis, publiée en 1983. Elle est diffusée sur Netflix depuis octobre 2020. La série a rencontré un grand succès, au point de faire exploser la vente de jeux d’échecs. Elle raconte l’histoire de Beth Harmon, une orpheline qui devient la meilleure joueuse d’échecs du monde. Les faits se déroulent en pleine Guerre Froide. Si les personnages sont fictifs, certains détails viennent directement de la réalité. Par exemple, dans le dernier épisode, la partie que joue Beth Harmon contre Borgov est inspirée de la célèbre partie jouée entre Fischer et Spassky en 1972. C’est également dans cet épisode, qu’un commentateur fait référence à une grande joueuse d’échecs. Mais ce commentaire est jugé sexiste et incorrecte par la principale intéressée, qui a d’ailleurs décidé de poursuivre Netflix en justice.

Qui de Netflix ou Nona Gaprindashvili obtiendra gain de cause? - Crédits : Netflix
Qui de Netflix ou Nona Gaprindashvili obtiendra gain de cause? – Crédits : Netflix

Trois erreurs qui pourraient coûter cher à Netflix

Dans l’épisode, le commentateur du tournoi d’échec évoque Nona Gaprindashvili, une joueuse d’échecs exceptionnelle. Il parle d’elle en disant que la seule chose qui la différencie réellement de ses concurrents est le fait qu’elle soit une femme. Et il ajoute que ce n’est pas si inhabituel que cela en Russie. Avant de terminer en disant qu’elle est championne du monde d’échecs, alors qu’elle n’a jamais joué contre des hommes. En plus d’être jugé sexiste par la championne d’échecs, le commentaire est tout simplement incorrect.

En effet, Nona Gaprindashvili n’est pas russe, mais géorgienne. Son pays a souffert de la domination russe lorsqu’il faisait partie de l’union soviétique. Sujet délicat, quand on sait que l’histoire se déroule pendant la Guerre Froide. Autre erreur, cette fois-ci sur la carrière de la championne d’échecs. En 1968, année durant laquelle se déroule l’épisode, Gaprindashvili avait déjà joué contre au moins 59 hommes. Dont une dizaine de grands maitres internationaux. D’après The Hollywood Reporter, Nona Gaprindashvili veut poursuivre Netflix en justice pour diffamation et demande à Netflix au moins 5 millions de dollars de dommages et intérêts réels, et plus encore en dommages et intérêts punitifs. Elle demande également que le commentaire soit retiré de l’épisode. Un porte-parole de Netflix a fait savoir qu’ils ne pensent pas que sa poursuite en justice soit justifiée, et qu’ils vont se battre contre elle.

Source: The Hollywood Reporter