Accueil » Actualité » Mode nuit : l’iPhone 11 écrase le Galaxy Note 10 en photo

Mode nuit : l’iPhone 11 écrase le Galaxy Note 10 en photo

En mode nuit, l’iPhone 11 YouTubeur a comparé les photos de nuit du nouvel iPhone et du Galaxy Note 10. Deep Fusion est aussi mis en compétition avec Smart HDR afin de voir quel algorithme dispose du meilleur rendu. Apple : 1, Samsung : 0.

Image 1 : Mode nuit : l’iPhone 11 écrase le Galaxy Note 10 en photo

Le nouvel iPhone 11 est à peine sorti, mais il est déjà mis à rude épreuve. Les YouTubers spécialisés en technologie et smartphone s’en donnent à cœur joie. C’est le cas de la chaîne Max Tech qui compare l’iPhone 11 Pro et le Galaxy Note 10.

Victoire de l’iPhone 11 Pro sur le Galaxy Note 10 pour les photos de nuit

Apple utilise souvent l’argument photo pour promouvoir ses smartphones. La dernière Keynote n’a pas dérogé à la règle. Ainsi, pendant la présentation de l’iPhone 11, Phil Schiller a présenté une nouvelle fonction appelée « Deep Fusion ». Il s’agit d’un algorithme utilisant de multiples clichés et un système d’intelligence artificielle afin de les fusionner. Utilisant le « Neural Engine » du processeur A13 Bionic, c’est un algorithme d’HDR super-intelligent destinée à la prise de vue de faible luminosité. On avait déjà eu un aperçu des impressionnants résultats du mode nuit il y quelques semaines.

Le miracle photo d’iOS 13.2

Rendu disponible hier dans la version 13.2 d’iOS, ce nouvel algorithme est donc ici mis en compétition frontale l’autre mode HDR disponible, le Smart HDR. Ses conclusions, images à l’appui, sont sans appel : Deep Fusion fonctionne bien mieux que Smart HDR. À l’exception de photos très lumineuses, la différence est notable au niveau de la netteté et de la quantité de détail. La balance des blancs est différente, Deep Fusion rendant l’image globalement plus chaude. Enfin il a comparé Deep Fusion avec le mode automatique du Samsung Galaxy Note 10 et de son triple capteur, lui aussi réputé pour la qualité de ses photos. Sans appel, le Samsung est mis KO.

Il explique en outre comment être sûr que ce nouvel algorithme soit bien actif. Car Apple n’a pas pris le soin d’afficher la moindre icône pour informer l’utilisateur. La procédure qu’il décrit tient plus de l’astuce que d’une vraie solution officielle. Apple a probablement cherché à privilégier la simplicité, au détriment de la transparence. Il conviendra maintenant d’attendre les même comparaison avec l’autre photophone très attendu, le Google Pixel 4.

Source : BGR