Accueil » Actualité » Regardez un singe équipé du dispositif Neuralink d’Elon Musk jouer au Pong avec son cerveau

Regardez un singe équipé du dispositif Neuralink d’Elon Musk jouer au Pong avec son cerveau

Neuralink, la société d’Elon Musk spécialisée dans le développement d’interfaces cerveau-machine, a publié sur YouTube une vidéo montrant un singe jouer au célèbre jeu Pong sur un écran en utilisant uniquement son esprit.

La vidéo nous donne le premier aperçu réel de la technologie de Neuralink, qui devrait à terme être proposé aux humains souffrant de lésions cérébrales.

Singe jouant au Pong - Neuralink
Singe jouant au Pong – Crédit : Neuralink

Neuralink a montré Pager, un singe, jouant à un jeu appelé MindPong avec rien d’autre que les messages neuronaux que Neuralink a décodés de son cerveau. Avec deux Neuralinks implantés dans la zone du cortex moteur de son cerveau, Pager commence le processus de calibrage en jouant à un jeu où il doit diriger une balle dans des cases surlignées à l’aide d’un joystick.

Pour l’encourager à continuer, Pager est récompensé par un smoothie à la banane qu’il boit à la paille. Les informations récoltées par le système permettent aux chercheurs de « prédire en temps réel les mouvements de la main de Pager. ». Pager n’est pas le premier animal à avoir reçu un implant. En effet, l’été dernier, l’entreprise Neuralink d’Elon Musk avait présenté un premier implant cérébral autonome et fonctionnel, qu’elle avait installé dans le cerveau d’un porc.

Le singe joue à MindPong, la version sans manette de Pong

Une fois ces informations correctement calibrées, les chercheurs peuvent déconnecter la manette. Ils peuvent désormais se fier entièrement à l’algorithme pour décoder les neurones de Pager et envoyer ces informations au jeu. Pour se faire, l’équipe utilise un dispositif d’enregistrement neuronal et de transmission de données à 1 024 électrodes entièrement implantées.

Même lorsque la manette n’est plus connectée à l’écran, Pager parvient à jouer au MindPong en utilisant son cerveau. Pour ceux s’inquiétant de la santé de l’animal, Elon Musk s’est montré très rassurant. En effet, celui-ci serait en excellente santé, et vivrait dans les installations pour singes les plus confortables au monde.

Grâce à Neuralink, Elon Musk souhaite à terme connecter le cerveau humain aux machines, mais ce n’est pas tout. En outre, grâce à cette technologie, l’entreprise espère dans un premier temps aider les personnes souffrant de lésions cérébrales à communiquer et se déplacer

Source : Neuralink