Accueil » Actualité » Riot : le chat vocal de Valorant sera systématiquement enregistré

Riot : le chat vocal de Valorant sera systématiquement enregistré

Dans le but de lutter contre les différentes formes de harcèlement en jeu, Riot a décidé de mettre à jour sa politique de confidentialité et enregistrera tous les échanges vocaux en jeu.

La toxicité dans les jeux vidéos n’est pas quelque chose de nouveau, à plus forte mesure dans les jeux compétitifs populaires. Par le biais de League of Legends, Riot a pu en faire l’amère expérience. LoL étant un jeu basé tant sur le niveau individuel que le travail d’équipe, il n’est pas rare de voir les esprits s’échauffer.

Image 1 : Riot : le chat vocal de Valorant sera systématiquement enregistré
Crédit : Valorant

La société lutte depuis longtemps contre ces joueurs qui nuisent à l’expérience générale. Elle a exploré de nombreuses pistes : tribunal populaire, censure du chat, ban du chat, ban du jeu (y compris pour des streamers qui s’emportent trop facilement) ou mise en place d’un système d’honneur récompensant les joueurs méritants.

Insulter en vocal, c’est fini

Valorant est également un jeu compétitif en équipe et n’échappe malheureusement pas aux problèmes rencontrés sur LoL. Si la société peut appliquer les recettes de son titre phare au FPS, un média de communication échappait jusqu’à présent à la modération.

Riot a donc décidé de mettre à jour sa politique de confidentialité afin d’informer les joueurs que les échanges vocaux seront enregistrés. En test dans un premier temps sur le serveur Amérique du Nord de Valorant, le système sera ensuite déployé sur les autres serveurs. Si seul Valorant semble concerné pour le moment, le changement de politique inclut également LoL, Wild Rift et TFT qui pourraient eux aussi être sous écoute.

Les joueurs ne pourront donc pas rejoindre le chat vocal du FPS à moins d’accepter les nouvelles conditions garantissant ainsi que l’ensemble des joueurs soient bien informés du fait que les échanges vocaux sont enregistrés. Cela devrait éviter à Riot les déboires de Sony qui en 2020 avait implanté le même genre de fonction sans aucune forme d’annonce.

Le respect de la vie privée

La société a également annoncé que si l’ensemble des conversations en jeu étaient enregistrées, seules celles faisant l’objet d’un signalement seront écoutées. Les joueurs ne souhaitant pas être enregistrés pourront simplement désactiver le système de communication, mais ne pourront donc plus échanger avec les autres membres de l’équipe.

Bien évidemment, ce changement de politique ne concerne pas les joueurs qui utilisent un logiciel tiers pour communiquer comme Discord. Vous êtes donc libre d’insulter généreusement votre ami sans risquer de vous faire bannir de Valorant, mais il faudra vous retenir si la cible de votre courroux est un “pick-up”.

Riot affirme également que les données collectées le seront en toute transparence. La société se réserve le droit de garder les enregistrements aussi longtemps qu’elle le jugera nécessaire, mais promet de les protéger du mieux qu’elle peut.

Les joueurs les plus impulsifs sont maintenant prévenus, mieux vaut couper le microphone ou ne pas presser la touche “push-to-talk” avant de laisser le surplus de frustration s’évacuer.

Source : engadget