Accueil » Actualité » Star Wars : voici pourquoi Han Solo était peut-être sensible à la Force

Star Wars : voici pourquoi Han Solo était peut-être sensible à la Force

Comme vous le savez, Han Solo est peut-être le personnage de Star Wars non sensible à la Force le plus important de toute la saga. En revanche, une théorie suggère que la Force était avec lui.

Han Solo (Harrison Ford) © Lucasfilm
Han Solo (Harrison Ford) © Lucasfilm

Han Solo n’aura pas eu besoin d’être un Jedi ou un Sith pour devenir l’un des personnages les plus populaires de Star Wars. En revanche, plusieurs théories vont dans le sens inverse : le célèbre boutentrain emblématique aurait bien pu être sensible à la Force, tout comme Luke et Leia.

Chanceux et extrêmement doué en pilotage, Han Solo était-il sensible à la Force ?

Il aura fallu qu’Han Solo voit Luke et Dark Vador de ses propres yeux pour qu’il ne croie en la Force. Cela dit, aussi improbable que cela puisse paraître, certains indices dans les films Star Wars indiquent qu’il aurait pu être lui aussi sensible à la Force depuis le début.

Dans la trilogie originale, Han Solo est l’un des premiers personnages à reconnaître la Force et ce qu’elle signifie pour la galaxie. Cependant, il refusait de croire qu’il y avait une Force toute-puissante dictant le cours de l’univers. Han s’était assuré de souligner qu’il avait vu beaucoup de choses étranges dans la galaxie, ce qui était logique compte tenu de son expérience de contrebandier.

Selon de nombreuses théories, dont une datant de bien avant Star Wars : Le Réveil de la Force (et de la rencontre entre Han, Luke et Leia), Han Solo avait un lien fort avec la Force. Ces théories suggèrent qu’Han y était sensible depuis le début, ce qui expliquerait un bon nombre des compétences que le personnage possède dans les films, les bandes dessinées et les romans de Star Wars.

À lire : Star Wars : ce lien majeur entre Han Solo et Leia enfin dévoilé

La première : ses excellentes compétences en pilotage. Si Anakin Skywalker était peut-être le meilleur pilote de vaisseau spatial de la galaxie, c’était avant que le Maître Jedi ne rencontre Han Solo. Rien que dans la trilogie originale, on voit Han Solo voler à travers un champ d’astéroïdes avec aisance, quelque chose qui pourrait être difficile même pour l’ordinateur du Faucon Millenium. Il s’était même fait un nom en faisant le Kessel Run de la manière la plus courte possible, en 12 parsecs. Ce n’est pas le seul exemple : les films le montrent toujours en train de faire d’incroyables prouesses de pilotage.

Han Solo (Harrison Ford) © Lucasfilm
Han Solo (Harrison Ford) © Lucasfilm

Outre ses talents de pilote, Han Solo était également extrêmement chanceux. Han a réussi à échapper à Jabba pendant des années, et en définitive, il s’est (presque, malheureusement) toujours sorti de toutes les situations, même lorsqu’il était accompagné de Luke et de Leia, deux êtres extrêmement sensibles à la Force.

Bien sûr, il ne s’agit que d’une théorie. Après tout, George Lucas s’était inspiré des westerns pour Han Solo et des films d’Akira Kurosawa pour sa conception des Jedi et des Sith. Han Solo était censé être le cow-boy de l’espace de Star Wars, ce qui, en soi, témoignait de l’infinité des possibilités de l’univers créé par George Lucas. Dans un monde où la plupart des personnages importants sont des Jedi, des Sith et des êtres sensibles à la Force en général, Han Solo était le héros inattendu.