Accueil » Actualité » Tesla : il filme son pilote automatique et finit dans le fossé

Tesla : il filme son pilote automatique et finit dans le fossé

Une mésaventure qui aurait pu se finir bien plus mal pour ce conducteur imprudent de Tesla qui était en train de filmer sa voiture en train de conduire toute seule. Les mains occupées, il n’a pas pu empêcher son véhicule de finir dans le bas-côté.

Image 1 : Tesla : il filme son pilote automatique et finit dans le fossé

Un nouvel exemple de l’incompréhension qui règne auprès des conducteurs de Tesla autour de l’autopilot qui n’en est pas vraiment un.

Sa Tesla Model 3 finit dans le fossé alors qu’il était occupé à vlogger

Alors qu’il roulait à bord de sa Tesla Model 3 sur une route de campagne, le Youtuber tenant la chaîne Dougal Vlog a décidé de vlogger son voyage et particulièrement le pilotage automatique de sa voiture. Bien mal lui en a pris, puisque celle-ci est alors partie en tête-à-queue et a terminé sa course dans l’accotement sous les « oh my god » de son conducteur impuissant. Cela dit, conducteur n’est peut-être pas le mot juste, celui-ci n’ayant à aucun moment les mains sur le volant, il est donc plutôt passager de son propre véhicule.

Et c’est bien le reproche qui peut lui être fait, ne pas avoir été attentif, se reposant entièrement sur l’Autopilot de sa Tesla, alors même que ce véhicule n’est pas équipé d’un logiciel de conduite autonome, même si Elon Musk l’avait promis avant la fin de l’année, mais bien d’aide à la conduite. Récemment, une autre Model 3 avait embouti une voiture de police. C’est pour éviter ce genre d’accidents que l’Europe a mis en place des régulations plus strictes que Tesla devra suivre dans nos contrées. On notera d’ailleurs que même pendant que la voiture dérape, le vlogger émérite ne lâche pas son téléphone et continue de filmer.

S’il n’est pas clair pourquoi la voiture est ainsi partie en aquaplanning, on peut voir qu’il roule de nuit, sous une pluie battante, avec une visibilité réduite si l’on en croit son « ça parait bien plus clair sur la caméra » et que pour rendre les choses plus dangereuses encore, il roule à 75 miles/h soit 120 km/h sur une route de campagne. On ne peut donc rien reprocher à la voiture pourtant dans les commentaires de sa vidéo il se défend en disant qu’il « a conduit des heures dans de pires conditions en autopilot » et que c’est « une question de perspective ».

Source : Electrek