Accueil » Actualité » Tesla : l’Autopilot est maintenant 10 fois plus sûr qu’une voiture classique

Tesla : l’Autopilot est maintenant 10 fois plus sûr qu’une voiture classique

Comme à son habitude, Tesla présente les statistiques montrant les performances de son Autopilot qui ne cesse de s’améliorer. Il permettrait maintenant de parcourir 10 fois plus de distance en moyenne entre 2 accidents qu’avec une voiture classique.

Tesla ne cesse de vanter la fiabilité de son Autopilot et travaille d’arrache-pied pour l’améliorer. Régulièrement, l’entreprise sort les statistiques concernant les distances moyennes parcourues entre 2 accidents pour comparer une Tesla avec et sans Autopilot, mais aussi avec des voitures qui ne disposent pas d’assistance particulière.

Image 1 : Tesla : l’Autopilot est maintenant 10 fois plus sûr qu’une voiture classique
Crédit : Youtube / Third Row Tesla

Fin 2019, il apparaissait qu’une Tesla sous Autopilot, un accident avait lieu tous les 4,9 millions de kilomètres soit une distance 6,4 fois supérieure à une voiture sans élément de sécurité. Pour ce premier trimestre 2021, c’est Elon Musk en personne qui partage au travers de son compte Twitter les résultats avec une nette amélioration.

En un peu plus d’un an, la distance parcourue entre 2 accidents avec l’assistance enclenchée est passée à 6,7 millions de kilomètres soit quasiment 10 fois plus qu’un véhicule sans aucun système particulier (type freinage automatique d’urgence). À noter également que l’étude montre qu’un accident a lieu tous les 3,2 millions de kilomètres avec une Tesla sans Autopilot.

Ces chiffres sont néanmoins à prendre avec des pincettes puisque l’Autopilot est la plupart du temps engagé sur des routes moins accidentogènes comme les autoroutes.

L’Autopilot est une assistance à la conduite

L’Autopilot est une fonctionnalité peu courante et cristallise donc l’attention dès qu’une information, bonne ou mauvaise, apparaît dans les médias. Récemment, nous vous parlions d’un accident impliquant l’Autopilot et dans lequel 2 personnes seraient mortes alors qu’il n’y avait, à priori, personne derrière le volant.

Cette information, rapidement démentie par Tesla, remet-elle en cause la fiabilité du système ? À plus forte raison qu’il semble extrêmement simple de tromper les sécurités mises en place pour laisser le véhicule se conduire sans personne au volant. De quoi donner quelques sueurs froides aux ingénieurs qui seront chargés de corriger rapidement les failles dévoilées.

Elon Musk, fervent défenseur de son système, n’hésite pas à le rappeler régulièrement, l’Autopilot est une assistance à la conduite et nécessite une attention de tous les instants de la part du conducteur. Bien sûr, la société travaille à rendre son système 100 % autonome, mais il n’est pas encore prêt pour prendre la place du conducteur.

Il est fort probable que le système, mis à jour régulièrement, continuera d’évoluer et prendra de plus en plus de place dans le véhicule. En attendant, charge aux conducteurs de ne pas utiliser l’Autopilot n’importe comment et de rester attentifs à ce qu’il se passe autour d’eux.

Source : Electrek