Accueil » Actualité » Tesla : le parking autonome n’est pas au point, une mise à jour va la corriger

Tesla : le parking autonome n’est pas au point, une mise à jour va la corriger

La fonction permettant aux Tesla de quitter leur place de parking de façon autonome et de venir à la rencontre du conducteur n’est pas totalement au point. Elon Musk promet une mise à jour d’ici une semaine.

Lancée début septembre, cette nouvelle fonction permettant aux voitures du constructeur de quitter leur place de parking et de venir seule se placer aux pieds du conducteur n’a pas exactement eu le résultat escompté. Cela devrait s’arranger sous peu.

Image 1 : Tesla : le parking autonome n’est pas au point, une mise à jour va la corriger

La récente fonction de parking autonome des Tesla va recevoir une mise à jour dans la semaine

Cette fonction « Smart Summon » doit, à terme, permettre aux conducteurs de gagner du temps et du confort en sommant leur véhicule de quitter leur place de parking pour venir les rejoindre là où ils se trouvent. Bien entendu, la voiture doit prendre garde à la circulation, aux voitures garées, aux obstacles ainsi qu’aux piétons. La conduite autonome sur un parking est paradoxalement bien plus difficile que celle sur autoroute.

Il n’est donc pas étonnant qu’après le déploiement de la mise à jour V10 du logiciel embarquée début septembre de nombreux utilisateurs aient été déçus des résultats sur le terrain. Nombreux ont été ceux à poster sur YouTube des vidéos montrant des Tesla bloquant la circulation, roulant à vitesse d’escargot ou pire venant frotter des véhicules garés ou des embrasures de portes de garage. L’administration américaine gérant la sécurité routière (NHTSA) a même publié un communiqué indiquant qu’elle lançait une enquête sur le sujet.

Un million d’utilisations et autant de données pour l’améliorer

Lors de la présentation de ses résultats du troisième trimestre, Elon Musk, PDG de la marque, en plus d’un gain d’autonomie et de puissance sur les Model S, 3 et X, a annoncé que la fonction de parking autonome avait été utilisée un million de fois. Et que les données ainsi collectées allaient permettre d’améliorer le fonctionnement de la solution dans la semaine à venir. Si l’on met ce chiffre en rapport avec le demi-million d’utilisations dans les premiers jours après son déploiement, on peut toutefois en conclure que la plupart des conducteurs l’ont essayé une fois pour ne plus jamais la réutiliser.

Pour rappel, cette fonction n’est disponible qu’aux États-Unis et depuis peu au Canada, l’Europe n’ayant toujours pas donné son feu vert pour la conduite autonome sans conducteur sur route ouverte, les rapports des analystes européens n’y sont pas vraiment favorables. Quand on écoute les prédictions de Tesla concernant l’arrivée de la conduite autonome pour la fin de l’année, on ne peut être que circonspect.

Source : Teslarati