Accueil » Actualité » Tesla : l’inscription au Full Self-Driving bientôt disponible

Tesla : l’inscription au Full Self-Driving bientôt disponible

L’autopilot amélioré approche à grands pas. Initialement prévues pour fin 2020, les inscriptions au FSD devraient être ouvertes entre avril et juin de cette année.

C’est sur Twitter qu’Elon Musk a donné l’information. Les inscriptions pour le package FSD seront normalement disponibles au deuxième trimestre 2021. Initialement prévu pour fin 2020 puis 2021, l’attente ne devrait plus être bien longue.

Image 1 : Tesla : l’inscription au Full Self-Driving bientôt disponible
Crédit : Tesla

Une voiture qui se conduit toute seule était un scénario de science-fiction il n’y a encore pas si longtemps. Avec les avancées technologiques, il ne s’agit plus que d’une question de temps pour que cela devienne la réalité. Et dans ce domaine, Tesla ne cesse d’innover en proposant une conduite de plus en plus autonome. Les précédentes mises à jour logicielles ayant préparé les voitures, il ne reste plus au constructeur qu’à finaliser et mettre en service les options.

Qu’est-ce que le pack FSB ?

La conduite autonome s’appuie sur un grand nombre de capteurs et de systèmes logiciels séparés en plusieurs options. Il est important de noter que l’attention du conducteur est encore nécessaire et que même si Elon Musk souhaiterai le retrait des volants à l’avenir, ce n’est pas encore pour tout de suite.

Les options incluses sont donc le Navigate on Autopilot qui permet à la voiture de gérer le voyage de l’entrée d’une autoroute à la sortie. Cela inclus également le changement de voie grâce à l’Auto Lane Change ou la prise du bon embranchement lors d’une division d’autoroute.

Pour le stationnement, le package comprend l’Autopark, qui permet de prendre un stationnement parallèle ou perpendiculaire à la route d’une simple pression de bouton et le Summon qui vous permet de manœuvrer la voiture avec un smartphone (ou votre clé) pour vous garer dans un environnement étroit.

La voiture sera également capable de repérer un stop ou un feu rouge et d’adapter son comportement à ces éléments avec la fonction Traffic Light and Stop Sign Control.

Et le prix ?

Avec ce pack qui sera très certainement évolutif au travers de mises à jour, la voiture se rapproche de plus en plus de la conduite purement autonome qui reste actuellement limitée à cause de législation. Reste à voir le coût d’une telle technologie avant-gardiste.

Alors que des informations tarifaires ont fuité relativement tôt, le coût de l’option n’a cessé de grimper au fur et à mesure de sa sortie. Au jour de la publication de cet article, l’option affiche un prix de 10 000 dollars. Néanmoins, Tesla semble avoir prévu une alternative pour les personnes ne souhaitant pas acheter l’option.

Il semblerait que l’option sera disponible sous forme d’abonnement. Cela permettrait pour une personne changeant régulièrement de voiture de ne pas débourser l’intégralité de la somme. Peu d’informations sont disponibles sur la souscription (durée d’engagement ? possibilité de service à la demande ?), mais le service serait estimé à 100 dollars par mois et évolutif selon le prix d’achat de la voiture.

Selon Elon Musk, il sera cependant plus rentable pour le long terme d’acheter l’option plutôt que de la « louer ». Le patron de Tesla s’attend à une montée en valeur des voitures avec l’arrivée d’un pilotage autonome. De plus, cette capacité permettrait aux propriétaires de générer un revenu par le biais du réseau de covoiturage autonome qu’il compte lancer plus tard dans l’année.

Source : electrek